Chère Rideau Trail, je t’ai négligée. Avec le boulot, le voyage au Danemark et en Espagne et le boulot encore, j’ai vraiment manqué de temps au cours des deux derniers mois pour me rapprocher de mon but de me rendre jusqu’au bout du sentier cette année. À tel point que je commence à douter pouvoir y arriver. J’ai tenté de me reprendre au cours des dernières fins de semaine et je suis maintenant arrivée dans la région de la Cataraqui.

Rappelez-vous, en juillet dernier je m’étais rendue jusqu’à l’ouest de Westport après avoir traversé la magnifique aire de conservation du mont Foley. À partir de là, j’ai mis le cap sur le sud, suivant pendant plusieurs kilomètres de petites routes de campagne et je suis finalement arrivée à la municipalité de South Frontenac.

Rideau Trail
Fin d’été dans la municipalité de South Frontenac

Une fois que j’ai finalement quitté les chemins de campagne pour m’enfoncer dans la forêt, cette portion m’a vraiment plu. Comme ce fut le cas pour les environs de Westport, le secteur est un peu plus accidenté et rocailleux. La Rideau Trail m’a fait contourner un grand étang aux castors qu’on pouvait auparavant traverser via un traversier à câble, mais ça ne semble plus le cas maintenant. J’en ai tout d’abord été déçue, mais la randonnée autour de l’étang était quand même agréable et intéressante, en plus d’offrir de jolies vues.

Rideau Trail
Falaises et nénuphars

J’ai continué à marcher plein sud, en direction de Bedford Mills. Lorsque je suis sortie de la forêt après trois kilomètres, j’ai décidé de stopper là ma randonnée pour la journée et de la reprendre une semaine plus tard.

La Rideau Trail suit un vieux chemin qui passe par le village fantôme de Bedford Mills. Bedford Mills est un autre de ces villages qui a vu le jour avec la construction du canal Rideau. Dans les années 1830, l’homme d’affaires Benjamin Tett a décidé de construire un moulin et une scierie près des chutes Buttermilk et de profiter de la proximité du canal pour expédier le bois. Des mines de mica ont aussi été ouvertes près du village. À son apogée, Bedford Mills comptait 150 habitants.

Bedford Mills
Le vieux moulin de Bedford Mills

Mais le trafic sur le canal Rideau a éventuellement diminué au profit des chemins de fer, les mines se sont taries et les habitants de Bedford Mills ont commencé à partir. Vers 1916, la scierie et le moulin ont cessé leurs activités et Bedford Mills est devenu un village fantôme. Aujourd’hui, certaines des vieilles résidences ont été transformées en chalet, la vieille centrale électrique a été convertie en garage et la petite église accueille une fois de temps en temps des célébrations.

Passer par Bedford Mills m’a rappelée pourquoi j’aime tant suivre la Rideau Trail. C’est une épopée à travers la région qui entoure le canal Rideau, mais aussi à travers son histoire.

Bedford Mills
Retour dans le passé à Bedford Mills

Après Bedford Mills, la Rideau Trail suit pendant 5 kilomètres la rue Massassauga. Puis elle s’enfonce à nouveau sur des terres privées à proximité du lac Benson. Là aussi, plusieurs montées et descentes. Le sentier met définitivement mes mollets à l’épreuve depuis Westport.

Puis je suis arrivée au point où la Rideau Trail rencontre la Cataraqui Trail. La Cataraqui Trail est un sentier de 103 kilomètres qui relie Smiths Falls à Strathcona. La Cataraqui Trail fait aussi partie du vaste réseau de sentiers du Sentier transcanadien. Autrement dit, à partir du point où j’étais, je pourrais marcher jusqu’à Vancouver… Mais bon, pour l’instant, je vais me contenter d’essayer de me rendre jusqu’à Kingston.

Cataraqui Trail
Bonjour Cataraqui Trail!

La Cataraqui Trail est plutôt linéaire comme elle suit une ancienne ligne de chemin de fer abandonnée. Le paysage n’était pas inintéressant, mais je dois avouer que je préfère la Rideau Trail et son parcours sinueux. J’étais donc contente lorsque la Rideau Trail a quitté le trajet de la Cataraqui Trail pour retourner s’enfoncer en forêt.

Les kilomètres suivants ont été magnifiques. L’automne commence à se poindre le bout du nez et le paysage a pris quelques teintes orangées. Il y a plusieurs lacs dans le secteur et j’ai donc été gâtée par de superbes vues.

Lac Two Islands
Le lac Two Islands, l’un des nombreux du coin

J’ai parcouru ce secteur en deux journées de marche. J’y ai croisé une dizaine de cerfs, trois serpents, plusieurs chouettes et même quelques vaches, comme le sentier passe par un champ à un certain point. La Rideau Trail a continué à être accidentée, j’ai même glissé sur un rocher mouillé en descendant d’un promontoire, mais comme la température est maintenant plus fraîche, il n’y a plus de moustique ni de mouche à chevreuil. Je commence à comprendre pourquoi on dit que l’automne est la plus belle saison sur la Rideau Trail.

Rideau Trail
Couleurs d’automne

Après plusieurs kilomètres, je suis revenue à la Cataraqui Trail. À partir de ce point, la Rideau Trail la suit pour 7 kilomètres. Sept kilomètres en ligne droite, sans montée ni descente. Pas aussi excitant que les kilomètres précédents, mais rendue à ce point, ça m’a fait du bien de reposer un peu mes jambes avec une marche plus modérée.

Cataraqui Trail
Droit devant

J’ai parcouru ces 7 kilomètres sur la Cataraqui Trail avant de décider d’arrêter là ma randonnée pour cette fois. Je suis maintenant à 70 kilomètres de Kingston. 70 kilomètres! Ça me semble peu, et beaucoup à la fois. Je ne sais pas si je vais pouvoir me rendre jusqu’au bout avant la fin de l’année, mais j’ai bien l’intention d’essayer!

Mon parcours sur la Rideau Trail:

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.