Voilà, l’été est officiellement arrivé, je suis un peu moins occupée au travail et l’invasion de chenilles dans la région semble maintenant terminée. Je n’avais donc plus d’excuses pour ne pas reprendre ma randonnée sur la Rideau Trail.

Il me restait quelques kilomètres à faire pour finir de traverser le parc provincial de Murphys Point et c’est à cet endroit que je suis revenue sur le sentier. Pour mon plus grand bonheur, la Rideau Trail s’est faite un peu plus escarpée. Il y avait plusieurs montées et descentes, quelques rochers à escalader et des ruisseaux par-dessus lesquels il fallait sauter.

Rideau Trail
Petite montée en forêt

Puis la Rideau Trail m’a amenée à un escarpement rocheux, me donnant un magnifique point de vue sur le lac Big Rideau. J’en ai eu le souffle coupé pendant quelques minutes (en fait, jusqu’à ce que deux serpents ondulant sur les rochers me ramènent à la réalité).

C’est à ce moment que j’ai réalisé que je venais de retrouver le canal Rideau, que je n’avais pas vu depuis Smiths Falls, une cinquantaine de kilomètres auparavant. Mais alors qu’à Smiths Falls, le canal suivait encore le cours de la rivière Rideau, ici, le canal s’était fait lac.

Lac Big Rideau
Bonjour Big Rideau Lake

La Rideau Trail continue à suivre la rive nord du lac Big Rideau pendant quelques kilomètres. Après avoir quitté le parc provincial de Murphys Point, elle passe par quelques chemins en gravier, les quittant ça et là pour traverser des boisés. J’ai arrêté ma randonnée en atteignant le chemin Big Rideau North Shore (BRNS pour les intimes), et suis revenue la reprendre au même point une semaine plus tard.

Nous étions alors en pleine canicule (le thermomètre oscillant au-delà du 40 degrés celsius), mais une bonne brise semblait provenir du lac, que je pouvais par moment apercevoir entre les arbres et les chalets. La Rideau Trail a continué à être plus escarpée qu’à son habitude, passant par quelques escarpements rocheux et contournant plusieurs étangs de castor.

Rideau Trail
Il fait tellement chaud que j’ai presque envie de plonger dans l’étang

D’ailleurs, en tentant de traverser un barrage de castor, mon pied a glissé dans l’un de ces étangs et ma botte de randonnée s’est retrouvée complètement immergée. J’ai dû continuer ma randonnée avec un pied mouillé, ce qui m’a rappelé de bons souvenirs de la Rideau Trail l’an dernier (veuillez ici percevoir mon sarcasme).

Il y a deux sentiers alternatifs « bleus » dans ce secteur, et je les ai tous les deux empruntés. Le premier fait environ 800 mètres et mène à un « village fantôme ». Quoique le village fantôme en question consiste en deux vieux bâtiments en ruine, desquels je n’ai pu m’approcher en raison de nombreux buissons épineux.

Rideau Trail
Les ruines du village fantôme… Bof.

Le deuxième sentier bleu est un peu plus intéressant et propose un parcours alternatif à la Rideau Trail de 1,3 kilomètre sur le plateau du Big Rideau. Il passe par plusieurs secteurs rocheux, près de plusieurs étangs de castor et sur des tapis mousseux de toutes les couleurs. Un cerf curieux m’y a même suivie sur quelques mètres.

Rideau Trail
Tellement de mousse qu’on se croirait dans la toundra!

Suivre ce sentier alternatif n’a toutefois pas été de tout repos. Le sentier semble peu fréquenté, donc n’était presque pas visible et à plusieurs endroits recouvert de broussailles. Les flèches bleues sont aussi beaucoup moins fréquentes que les flèches orange de la Rideau Trail et j’ai parfois eu de la difficulté à trouver mon chemin. J’en suis revenue les jambes toutes égratignées, pour finalement me rendre que je l’avais emprunté dans le mauvais sens et étais revenue sur mes pas…

Rideau Trail
Pas facile, le sentier bleu

J’ai malgré tout réussi à atteindre le chemin Narrows Lock, où j’ai décidé de stopper ma randonnée pour cette fois-ci. Avant de partir, j’ai fait un détour quelques mètres plus au sud pour aller voir l’écluse Narrow. Elle ne fait pas partie de la Rideau Trail, mais par cette belle journée ensoleillée, j’étais bien contente de m’assoir sur les berges du canal Rideau pour voir l’une de ses écluses activées à la main. On y trouve même un blockhaus, le deuxième que je croise depuis Merrickville!

Écluses Narrows
Image classique du canal Rideau

J’ai beau avoir terminé cette portion du sentier avec les pieds mouillés, les jambes égratignées et le début d’un coup de chaleur, je pense qu’il s’agit d’une des sections de la Rideau Trail que j’ai le plus aimées jusqu’à maintenant. Je dois être un peu masochiste.

Mon parcours sur la Rideau Trail:

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.