Après deux semaines extraordinaires à Taiwan, il m’a fallu revenir au Canada, reprendre le boulot et m’acclimater à la température plus fraîche (même si l’automne est particulièrement clément cette année!). Mais pas le temps d’avoir les blues du retour, parce que je me suis aussitôt remis à mon défi de cette année, parcourir plus de 150 kilomètres sur la Rideau Trail.

Avant de partir pour Taiwan, j’en était à mon centième kilomètre, au nord de Merrickville. C’est là que j’ai repris ma randonnée à mon retour et en trois temps, j’ai parcouru une vingtaine de kilomètres dans les environs de Smiths Falls.

Après le centième kilomètre, la Rideau Trail suit un chemin en gravier qui devient éventuellement un chemin de terre s’enfonçant en forêt. Il y avait encore des flaques d’eau, et j’ai encore mouillé mes chaussures, mais les moustiques avaient (presque) disparus et, ici et là, je pouvais apercevoir un léger changement de couleur dans les arbres et la végétation de la forêt. Impossible de dénier que l’été avait fait place à l’automne.

1
Couleurs d’automne

Après la forêt, la Rideau Trail suit une série de chemins de campagne en direction de Smiths Falls. À mi-chemin sur une de ces routes, j’ai stoppé ma randonnée et suis revenue quelques semaines plus tard.

Cette fois, l’automne était bel et bien là. Les arbres étendaient leur feuillage aux mille couleurs, les outardes cacardaient gaiement dans les airs en route vers le sud et le temps était définitivement plus frais. Mais c’était une journée d’automne magnifique, une journée parfaite pour être sur la Rideau Trail, qui approchait maintenant de Smiths Falls.

6
En route vers Smiths Falls

Je suis allée quelques fois à Smiths Falls auparavant. En fait, mes parents avaient l’habitude de nous y amener annuellement pour visiter l’usine de chocolat Hershey. À mes yeux d’enfants, la possibilité de visiter une usine qui sentait le chocolat et de faire le plein de friandises à la boutique avant de repartir représentait le summum de la journée parfaite. Mais je crois que mon dernier passage à Smith Falls remontait à il y a presque 20 ans. Et je savais que l’usine a arrêté de produire du chocolat Hershey il y a des années.

C’est donc un peu fébrile que je suis arrivée à Smith Falls. Et la Rideau Trail, après avoir zigzagué à travers un quartier, m’a justement fait passer devant l’usine. Gros moment de nostalgie.

5
L’USINE!!

Aujourd’hui, au lieu de produire du chocolat, l’usine de Smiths Falls sert plutôt de lieu de production de marijuana thérapeutique. Disons que les environs autour de l’usine ne sentent plus vraiment le chocolat…

Puis la Rideau Trail s’est enfoncée dans un petit boisé où j’ai retrouvé les berges du canal Rideau. Comme Merrickville, Smiths Falls compte une série d’écluses. Bien que le village existait avant la construction du canal (il y avait un moulin sur la rivière Rideau qui a dû être démoli lorsque le canal a été construit), il a prospéré avec l’arrivée du canal Rideau. Des panneaux explicatifs (en anglais et en français) le long du sentier expliquent certains pans d’histoire de Smiths Falls.

4
Jolie Smiths Falls

Fait particulier, Smiths Falls est l’un des seuls endroits le long du canal où l’on retrouve une écluse automatisée (toutes les autres sont encore activées à la main). En raison de l’augmentation de la circulation, un nouveau pont a dû être construit par-dessus le canal et l’écluse a été relocalisée. La vieille écluse a été préservée, mais elle est aujourd’hui utilisée comme jardin aquatique.

7
La vieille écluse, aujourd’hui envahie par la végétation

C’est à ces écluses que j’ai stoppé ma randonnée pour la journée afin de mieux la reprendre une semaine plus tard. Après avoir suivi le canal, la Rideau Trail vire vers le nord puis quitte peu à peu Smiths Falls.

Je commençais à avoir hâte de m’enfoncer en forêt (ça faisait quand même plus d’une vingtaine de kilomètres que je marchais sur des chemins de campagne) et la Rideau Trail m’a finalement accordé ce que je voulais. Tout au bout du chemin Poonamalie se trouvait un champ clôturé. Des montants permettaient de passer la clôture afin de poursuivre ma randonnée. C’est qu’à cet endroit, la Rideau Trail passe par des terres privées. Les randonneurs sont bienvenus, tant qu’ils restent sur le sentier.

J’ai donc enfin eu droit à quatre kilomètres entre forêt, clairière et champ. Ici et là, il y avait des clôtures que j’escaladais grâce aux montants. C’était une autre belle journée d’automne, la randonnée n’était pas très compliquée et la Rideau Trail m’offrait de jolis paysages colorés.

3
Le sentier est là, sous les feuilles mortes

J’ai stoppé ma randonné avant d’arriver à Port Elmsley. C’est là que je la reprendrai la prochaine fois. Il me reste maintenant moins de 25 kilomètres avant d’arriver à mon objectif annuel. J’y suis presque!

Mon parcours sur la Rideau Trail:

 

 

 

 

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

3 comments

Leave a Reply