Ok, je crois que la portion de la Rideau Trail que je viens de faire est ma préférée jusqu’à maintenant. Oui, je sais, je pense que je dis ça chaque fois, mais j’ai sérieusement vraiment beaucoup aimé découvrir les environs de Westport pendant quelques kilomètres qui ont été loin d’être ennuyants.

La dernière fois, j’avais stoppé ma randonnée à la route Narrows Lock et c’est là que je l’ai reprise. Après un court kilomètre dans une section boisée, j’ai regagné la route qui longeait la rive du lac Upper Rideau. Bon, j’avoue que cette portion était un peu plus longue. Près de cinq kilomètres sur un tranquille chemin de campagne bordé de chalets. Marcher le long d’une route, c’est facile, mais ça devient rapidement lassant.

Rideau Trail
Quelques kilomètres de bitume

Heureusement, j’ai éventuellement atteint l’aire de conservation du mont Foley. Et là, coup de cœur! Le sentier est devenu plus escarpé alors qu’il commençait à suivre les flancs de cette petite crête montagneuse. Il faisait doux sous les arbres et je pense que j’aurais pu continuer à y marcher des heures et des heures si ce n’était du fait qu’il me fallait éventuellement revenir sur mes pas pour retourner à ma voiture.

Aire de conservation du mont Foley
Ça y est, je suis en amour avec le mont Foley

La Rideau Trail m’a menée à une petite plage de sable sur les rives du lac Upper Rideau. Comme il faisait chaud, j’ai décidé d’aller patauger dans l’eau fraîche. Je venais d’atteindre mon 200e kilomètre sur le sentier, et c’est pourtant la première fois que je plongeais les pieds dans le canal.

Lac Upper Rideau
Seule sur le sable, les yeux dans l’eau…

J’ai décidé d’arrêter là ma randonnée pour la journée et d’y revenir la prochaine fois avec mon bikini.

Sur le chemin du retour, alors que j’étais presque revenue à ma voiture, je me suis figée brusquement lorsque j’ai vu une grosse silhouette noire traverser nonchalamment le sentier.

Un ours noir.

UN OURS!

C’est la première fois que je croise un ours sur la Rideau Trail. En fait, c’est la première fois que je croise un ours en randonnée. J’ai essayé de me rappeler ce qu’il faut faire dans de tels cas, mais évidemment, rien de particulièrement brillant ne m’est venu à l’esprit. J’ai donc attendu sagement que l’ours s’en aille. Et je me suis armée d’un gros bâton (pour me donner du courage surtout, parce que, bâton ou pas, on s’entend que je ne ferai pas le poids face à un ours).

Rideau Trail
Paysage tranquille… Mais un ours demeure dans les parages

Après l’ours, j’ai aussi croisé une grosse chouette rayée et un urubu à tête rouge avant d’arriver à ma voiture. La Rideau Trail m’a gâtée cette fois-là. (trop)

Je suis revenue une semaine plus tard pour reprendre ma randonnée à l’aire de conservation du mont Foley. J’avais pensé à amener mon bikini (pour profiter de la plage) et des clochettes à ours (pour rester en vie).

La randonnée au mont Foley a continué à être enchanteresse. J’ai aussi réalisé à quel point la chaleur et le manque de pluie cette été commençait à avoir un impact visible sur le sentier. Odeur de poussière, herbe brûlée par le soleil, feuilles rabougries. Même le lichen séché craquait bizarrement sous mes pieds. On est loin du sentier inondé de l’an dernier…

Rideau Trail
Sécheresse

La Rideau Trail a pris un peu d’altitude pour atteindre le sommet granitique de cette crête montagneuse. Sans être très haut, le mont Foley offre quand même de jolis points de vue sur le mignon village de Westport, le lac Upper Rideau et le Westport Pond. J’aurais pu y rester des heures.

Westport, Ontario
Petite pause avec une jolie vue sur Westport

Mais il m’a fallu poursuivre ma randonnée (il faut quand même que j’arrive à Kingston un jour!). Je suis éventuellement sortie de l’aire de conservation du mont Foley, mais le sentier a continué à être escarpé. La Rideau Trail redescend vers le village de Westport, passe par la plage du village avant de reprendre encore un peu d’altitude. Il y a plusieurs montées et descentes et quelques rochers à escalader. Mes mollets ont définitivement été mis à l’épreuve!

Après avoir pris une pause au belvédère Old Bob (petit détour sur un sentier bleu), j’ai continué à suivre la crête montagneuse et atteint le point le plus haut de la Rideau Trail. Bon, à 200 mètres d’altitude, ce n’est pas si haut que ça, mais pour un sentier qui est plutôt plat à l’habitude, ça m’a quand même semblé une étape excitante à atteindre.

Rideau Trail
Atteindre le sommet de la Rideau Trail: DONE!

Après près de cinq kilomètres entre crête rocheuse et forêt, le sentier a éventuellement commencé à redescendre vers la route et quand je l’ai atteinte j’ai décidé de stopper ma randonnée pour cette fois-ci. Je sais que les prochains kilomètres se feront surtout sur des chemins de campagne et que je vais éventuellement regretter le couvert des arbres. Mais il y aura sans doute encore d’autre jolis endroits à travers avant d’arriver à Kingston.

Westport Sand Lake
Dernier regard sur le lac Westport Sand.

Avant de repartir, j’en ai profité pour plonger dans le lac Upper Rideau. Mon bikini a finalement servi (mes clochettes à ours aussi, comme les ours se sont tenus loin cette fois-ci)!

Mon parcours sur la Rideau Trail:

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.