Aire de conservation Baxter: retrouvailles avec la rivière Rideau

J’aime bien croire que je connais bien la rivière Rideau et ses affluents depuis j’ai parcouru les plus de 300 kilomètres de la Rideau Trail. Mais alors que je m’attaque à visiter les aires de conservation de l’Est ontarien, je me suis rendu compte que je n’ai visité qu’une seule des dix aires de conservation gérées par l’Office de protection de la vallée Rideau (celle du Mont Foley). C’était donc la première fois que je visitais l’aire de conservation Baxter.

Je crois que l’aire de conservation Baxter est plutôt populaire pour les citoyens d’Ottawa. Situé à une quarantaine de minutes au sud de la ville, l’endroit est facilement accessible depuis l’autoroute 416. Et, surtout, on y retrouve une petite plage joliment aménagée sur les rives de la rivière Rideau.

Plage de l'aire de conservation Baxter
Parfait endroit pour fuir la canicule

Mais vous vous doutez bien que je ne suis pas allée visiter l’aire de conservation Baxter pour la plage. J’y étais parce qu’on y retrouve aussi plus de cinq kilomètres de sentiers que j’avais bien l’intention de parcourir. À mon arrivée, j’ai donc ignoré la plage qui commençait peu à peu à se remplir, et j’ai mis le cap vers la forêt et ses sentiers, beaucoup plus tranquilles.

D’une superficie de 80 acres, l’aire de conservation Baxter se veut un exemple de plaines inondables sur les rives de la rivière Rideau. L’endroit compte une forêt de feuillus et des milieux humides. On y retrouve huit sentiers, auxquels on accède près du centre d’interprétation (qui était malheureusement fermé au moment où j’y suis passée).

Aire de conservation Baxter
Entre la plage et la forêt, je choisis la forêt

J’ai commencé par suivre le sentier Fiddlehead (dont une portion est aussi accessible pour les personnes à mobilité réduite). J’ai aussitôt su que ma randonnée serait plaisante. Le sentier Fiddlehead suit tout d’abord un long trottoir en bois. Il faisait doux sous les arbres et une mince brise provenant de la rivière tenait les moustiques à l’écart.

Du sentier Fiddlehead, j’ai suivi une portion du sentier Grouse, qui m’a éventuellement menée à une plateforme d’observation. La plateforme permet un point de vue en hauteur d’un marais sur les rives de la rivière.

Aire de conservation Baxter
Le marais, vu de la plateforme

J’aurais pu avoir un meilleur point de vue sur le marais, mais le pont qui y donne accès était fermé en raison des restrictions liées à la Covid-19. De l’autre côté du marais se trouve un autre sentier, celui-là permettant de visiter un secteur de la forêt dédié aux arbres et arbustes de noix et d’haricots. Secteur aussi hors d’accès en raison de la pandémie… Petite déception.

Aire de conservation Baxter
La réalité des randonnées en pleine pandémie

D’ailleurs, parlant de la pandémie, l’aire de conservation a installé plusieurs signes pour que les sentiers soient empruntés de façon unidirectionnelle de façon à faciliter la distanciation physique. C’est peut-être la raison pour laquelle j’ai trouvé les sentiers si tranquilles.

Après le sentier Grouse, j’ai continué à suivre le sentier Fiddlehead qui suit la rive de la rivière, avant de replonger au cœur de la forêt via le sentier Hare, puis le sentier Maple. La randonnée n’avait rien de bien compliqué; le sentier est large, bien balisé et très plat. On y retrouve plusieurs tableaux d’interprétation, en anglais et en français.

Mais surtout, il y a la rivière Rideau. L’autoroute 416 qu’on peut apercevoir (et entendre) au loin lui ôte un peu de son charme, mais la rivière, son canal, son histoire et ses paysages ont ravi mon cœur lorsque j’ai parcouru la Rideau Trail. Ça me faisait tout drôle de retrouver la rivière dans le contexte d’une randonnée plus tranquille. J’ai déjà hâte de visiter les huit autres aires de conservation du secteur!

Rivière Rideau
Tu m’as manquée, rivière Rideau.

Il y a un frais d’entrée de 7$ à payer pour accéder au site. On y trouve deux terrains de stationnement, un près de la plage, un autre près du centre d’interprétation (et de l’entrée pour les sentiers). Il y a aussi plusieurs table à pique-nique et des toilettes (présentement hors accès en raison de la pandémie).

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :