Westport – Le mont Foley et son incontournable Spy Rock

Lorsque j’ai parcouru la Rideau Trail il y a deux ans, j’ai traversé l’aire de conservation du mont Foley à Westport. Cette section était l’une de celles que j’avais le plus aimées, et je m’étais promis que je reviendrais explorer davantage les multiples sentiers de la montagne. Ce que j’ai finalement fait en fin de semaine.

Le mont Foley est une petite montagne granitique située à environ 90 minutes de route d’Ottawa. Cette aire protégée de 800 acres est gérée par l’organisme de conservation de la vallée Rideau, comme la réserve faunique de Perth et l’aire de conservation Mill Pond que j’ai visitées au cours des dernières semaines.

À 215 mètres d’altitude, le mont Foley n’est pas une très haute montagne. Mais il s’agit tout de même d’un incontournable de la région, surtout en raison de son promontoire Spy Rock. De ce sommet de granite rose, la vue est tout simplement magnifique. Le village tranquille de Westport, le clocher de sa grande église blanche, les lacs Upper Rideau et Westport Sand… Ça avait beau être ma deuxième visite, j’ai encore eu l’impression que j’aurais pu rester assise sur le promontoire pendant des heures pour profiter de ce magnifique paysage.

Spy Rock et Westport
Spy Rock et sa vue magnifique

Il semblerait que le mont Foley (et Spy Rock) ait été créé lorsqu’une météorite s’est écrasé à quelques kilomètres au sud il a un demi-milliard d’années. L’impact avait créé un tremblement de terre massif et le terrain au sud du mont s’était effondré d’une centaine de mètres, créant ainsi cette falaise abrupte et, par le fait même, cette vue spectaculaire.

Mais l’aire de conservation du Mont Foley, c’est plus que seulement Spy Rock, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis revenue la visiter. On retrouve 10 kilomètres de sentiers dans la montagne, en plus des huit kilomètres de la Rideau Trail qui traversent l’aire de conservation d’est en ouest (que j’ai suivis il y a deux ans). Cette fois-ci, j’ai fait une grande boucle en suivant une partie des sentiers rouge (Oak Trail), vert (White Pine Trail), bleu (Blue Circle Trail) et mauve (Beaver Trail).

Sentier du Mont Foley
Matin tranquille sur la petite montagne

Ce fut une randonnée comme je les aime. Des sentiers bien balisés et entretenus, mais offrant tout de même un bon défi physique. Les sentiers passent par quelques crêtes de granite et la forêt est composée de plusieurs différentes essences d’arbres, de sorte qu’elle varie grandement le long de la randonnée. Le sentier vert m’a fait grimper jusqu’au secteur le plus haut de la montagne, ce qui m’a fait réaliser que je n’étais peut-être plus aussi en forme qu’avant (il faut définitivement que je fasse plus de randonnées en montagne).

Sentier du mont Foley
Un sentier qui monte (et qui m’a rendue à bout de souffle)

J’ai terminé ma randonnée avec le sentier mauve, qui passe près d’un étang à castor. C’est le seul où on retrouve des tableaux d’interprétation, de même que des dépliants offrant des renseignements sur la faune et la flore du coin. L’étang à castor m’a fait réaliser qu’il n’y a pas que Spy Rock qui offrait de jolis paysages au mont Foley.

Étang à castor
Étang paisible

En tout, j’ai parcouru près de sept kilomètres. On retrouve aussi à l’aire de conservation une petite plage qui donne sur le lac Upper Rideau, où je m’étais baignée il y a deux ans. Mais comme il commençait à y avoir beaucoup de gens sur le mont Foley, j’ai décidé de ne pas aller faire un tour à la plage cette fois-ci. Ce sera pour une prochaine fois. De toute façon, le mont Foley est l’un de ces endroits où on a envie de revenir encore et encore, et je sais que ce n’est pas la dernière fois que je parcourais ses sentiers.

Sentier du mont Foley
Mont Foley, je reviendrai

One comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: