Vous avez envie de savoir à quoi ressemble la toundra nordique, mais n’avez pas nécessairement les moyens (ou le temps) de vous envoler vers le grand nord canadien? Une solution toute simple s’offre à vous : celle d’aller visiter la tourbière de la Mer Bleue à Ottawa.

Je passe près de cet endroit à tous les jours pour aller travailler, mais jusqu’à il y a quelques semaines, j’en ignorais l’existence. Pourtant, plusieurs décrivent l’endroit comme l’un des paysages naturels les plus remarquables d’Ottawa. Et après y avoir mis les pieds pour la première fois ce week-end, je peux comprendre pourquoi.

La Mer Bleue aurait été nommée ainsi parce que le brouillard matinal lui donne l’apparence d’une mer bleue. Mais le paysage ici n’a rien de marin. Il est plutôt représentatif des paysages nordiques et compte une végétation typiquement boréale : des épinettes, des mélèzes, des arbrisseaux, du thé du Labrador et même quelques plantes carnivores!

Tourbière de la Mer Bleue
Des airs de toundra…

Pourquoi? L’eau de la tourbière, en raison d’un manque d’oxygène, est plutôt acide. Ce qui fait que seules quelques espèces de plantes, adaptées à cette acidité, peuvent y pousser. Comme l’eau est trop acide pour les bactéries responsables de la décomposition, les végétaux qui meurent s’accumulent sans être décomposés. C’est ainsi que se forme la tourbe (d’où le nom tourbière).

Tourbière de la Mer Bleue
Végétation du printemps

De plus, la sphaigne (une sorte de mousse), qui pousse sur la tourbière, empêche le soleil de réchauffer le sol, de sorte qu’il reste gelé plus longtemps. C’est la raison pour laquelle on retrouve des espèces de plantes qu’il est plus courant de voir dans le nord du pays.

Intéressant, non? En fait, c’est ce que j’ai appris lors de ma promenade sur les sentiers de l’endroit. Des panneaux interprétatifs expliquent la formation de la tourbière, sa biodiversité et son importance écologique.

La tourbière de la Mer Bleue fait partie de ce qu’on appelle la Ceinture de la verdure (Greenbelt), un réseau d’aires naturelles qui entoure la ville d’Ottawa. C’est l’une des plus grosses tourbières du sud de l’Ontario, l’une des plus étudiées aussi. Bref, si vous avez envie de vous dépayser un peu tout en restant à l’intérieur des limites de la ville d’Ottawa, la Mer Bleue est un bon endroit pour cela. Pour moi qui aie habité quelques années dans le nord du Québec, ça faisait un peu étrange de revoir un paysage si familier à quelques kilomètres de mon nouveau chez-moi…

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

5 comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.