L’ascension du mont St. Regis et de sa tour à feu dans les Adirondacks

L’automne est ma saison préférée pour faire de la randonnée et cette année, j’ai décidé de me gâter un peu en allant admirer les couleurs dans la magnifique région des Adirondacks, dans l’état de New York.

Saviez-vous que les Adirondacks représentent la plus grande région publique protégée des États-Unis continentaux? On y trouve des milliers de kilomètres de sentiers, des milliers de lacs et de rivières et de nombreuses montagnes. C’est un véritable paradis pour les randonneurs en quête de défis.

Et comme j’aime les défis, j’ai décidé de mettre tout d’abord le cap vers le mont Saint Regis, situé à Paul Smiths, parce qu’il s’agit d’une montagne qui fait à la fois partie du défi des Fire Towers (qui consiste à randonner vers les vieilles tours à feu des Adirondacks et des Catskills) et du défi Saranac Lake 6er, que j’avais envie de compléter.

On peut accéder au sentier par le chemin Keese Mill, où l’on retrouve un petit stationnement. Après avoir stationné ma voiture, j’ai marché quelques mètres le long d’un chemin de terre, j’ai signé le registre d’inscription et je me suis lancée sur le sentier.

Sentier vers le mont Saint Regis
Une belle journée d’automne dans les Adirondacks

Quel plaisir de se retrouver dans une forêt alors que les couleurs d’automne sont à leur apogée! Le sol forestier était couvert d’un tapis de feuilles mortes, l’air sentais frais et bon et le contraste entre le ciel bleu et les feuilles orangées et jaunes était magnifique!

Automne dans les Adirondacks
C’est si beau!

Et le sentier m’a donné pleinement le temps d’apprécier le moment. En fait, pour près de trois kilomètres, je n’ai pas vraiment eu l’impression d’être en train d’effectuer une randonnée en montagne. Le sentier avait quelques montées et descentes, mais il donnait plutôt l’impression de zigzaguer gentiment en forêt plutôt que de m’amener vers un sommet.

Advertisements

Après m’avoir fait traverser un ruisseau sur un petit pont, le sentier a semblé prendre légèrement un peu plus d’élévation. Rien de très difficile au début, puis la montée est devenue un peu plus soutenue. Il y avait un peu de boue par endroits, mais les gros rochers aidaient à garder mes pieds au sec.

Montée vers le sommet du mont Saint Regis
On monte!

La montée fut un peu plus abrupte sur les derniers mètres du sentier. À mesure que je prenais de la hauteur, les arbres, eux, semblaient de plus en plus dégarnis de leurs feuilles. Je pouvais voir le paysage ici et là entre les branches, mais c’est vraiment quand j’ai atteint le sommet rocheux de la montagne que j’ai pu réaliser toute l’ampleur de celui-ci. Wow!

Sommet du mont Saint Regis
Ébahie devant le paysage

C’est mon premier sommet dans les Adirondacks et la vue m’a complètement soufflée! À 876 mètres d’altitude, le mont Saint Regis est loin d’être le plus haut mont de la région. Mais il offre une vue à presque 360 degrés sur les environs, permettant de voir les lacs et étangs de la St. Regis Canoe Area, ainsi que les High Peaks plus au sud.

Vue au sommet du mont Saint Regis
Magnifiques Adirondacks

La tour à feu au sommet date de 1918. Elle a été active jusqu’en 1990, avant d’être fermée et laissée à l’abandon. En 2015, une association a décidé d’y entamer des travaux de restauration et il est aujourd’hui possible d’y monter. Si la vue avait été impressionnante au sommet de la montagne, vous pouvez imaginer à quel point elle était magnifique depuis le sommet de la tour.

Sommet du mont Saint Regis
La vue depuis la tour à feu

Comme j’ai débuté ma randonnée assez tôt en matinée, j’ai eu la chance de profiter du sommet à moi toute seule. J’y ai pris une pause question de reprendre mon souffle, puis j’ai tranquillement amorcé la descente, par le même sentier par lequel je suis arrivée.

J’ai croisé plusieurs randonneurs sur le chemin du retour, preuve qu’il s’agit d’une randonnée assez populaire.

J’ai finalement atteint ma voiture après avoir randonné un total de 11,6 kilomètres avec un dénivelé positif de 513 mètres (selon Strava). Bien qu’il s’agisse d’une randonnée assez longue, je ne l’ai pas trouvé particulièrement difficile. J’avais atteint mon premier sommet du défi Saranac Lake 6er, et ça m’a vraiment motivée pour la suite!

3 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: