Faire le tour du lac Philippe dans le parc de la Gatineau

La saison de la raquette tire bientôt à sa fin, et avant que toute la neige disparaisse, j’ai décidé de profiter des sentiers hivernaux du parc de la Gatineau pour une dernière fois cette saison. J’ai décidé de suivre le Sentier 73, un long sentier qui fait le tour du lac Philippe, dans le secteur nord du parc.

Le parc de la Gatineau compte plus de 50 lacs et le lac Philippe est l’un de ses plus grands. Ses eaux se déversent dans le lac Mousseau, qui lui à son tour se déverse dans le lac Meech. Cette chaîne de trois lacs abrite un écosystème important pour plusieurs espèces de poissons et d’oiseaux aquatiques. On y retrouverait aussi une espèce d’escargot connue nulle part ailleurs au Canada : la physe de la Gatineau.

Il fait encore un peu trop froid pour commencer à observer les escargots, mais le lac Philippe offre aussi quelques options de sentiers pour les amateurs de sport hivernal. Le Sentier 73 est un long sentier de raquette qui effectue une boucle autour du lac, sur près de 11 kilomètres. Comme j’ai beaucoup aimé ma randonnée sur le Sentier 72 il y a quelques semaines, j’avais plutôt hâte de découvrir un autre sentier dans un autre secteur du parc.

Lac Philippe
Matin frisquet sur les rives du lac Philippe

La randonnée sur la boucle du lac Philippe commence au stationnement P20, près de la plage Breton. La plage est, bien sûr, fermée pour la saison, mais elle permet d’apprécier l’étendue du lac Philippe et les collines qui l’entourent.

J’ai décidé de suivre le sentier en sens horaire, me dirigeant donc tout d’abord vers l’extrémité nord du lac. La randonnée ne m’a pas paru trop exigeante sur le premier kilomètre, et elle offrait quelques jolis points de vue sur le lac enneigé.

Sentier 73 près de lac Philippe
Faire tranquillement le tour du lac

C’est après la marque des deux kilomètres, sur la rive est du lac, que la randonnée est devenue un peu plus difficile. Le sentier s’éloigne du lac et prend d’assaut les collines qui l’entourent. Certaines montées sont soutenues et il m’a fallu m’arrêter à quelques reprises pour reprendre mon souffle.

Sentier 73 dans le parc de la Gatineau
Terrain accidenté, forêt tranquille

Près de la marque de 4,5 kilomètres, le sentier arrive à une première halte extérieure, un endroit où il est possible de s’asseoir et de faire un feu de camp, le temps de prendre une pause. Il y avait aussi les ruines d’une vieille habitation près de la halte, preuve que le parc de la Gatineau a aussi beaucoup d’histoire.

Ruines sur les rives du lac Philippe
Ruines sous la neige

Après plusieurs montées et descentes, le sentier m’a éventuellement ramenée près de la rive du lac, alors que je me rapprochais de son extrémité sud. À cet endroit, le lac est plus étroit, et je pouvais très bien voir, et entendre, les skieurs de fond sur la rive opposée.

Advertisements

Le sentier de raquette croise le sentier de ski de fond à l’extrémité sud du lac et c’est à cet endroit que j’ai croisé pour la première fois (et l’une des seules fois) d’autres personnes sur le sentier. Je trouve habituellement les sentiers du parc de la Gatineau un peu trop achalandés à mon goût, mais ce ne fut définitivement pas le cas avec le Sentier 73.

Lac Philippe dans le parc de la Gatineau
Prendre un moment pour apprécier le magnifique paysage

Après avoir pris un moment pour admirer la vue magnifique à l’extrémité sud du lac (et prendre la mesure du chemin parcouru), j’ai poursuivi sur mon chemin. Le sentier s’éloigne encore une fois du lac afin de s’enfoncer en forêt. Il passe près de l’entrée de la caverne Lusk (un sentier que je souhaite explorer cet été!) et continue à zigzaguer entre les collines du parc. Les montées et descentes étaient un peu moins abrupte que sur la rive est du lac, mais je commençais à avoir les jambes un peu éreintées à ce point donc chaque montée devenait peu à peu plus pénible.

Heureusement, le sentier m’a éventuellement ramenée près de la rive du lac et j’ai senti que je me rapprochais de la fin de la boucle. J’imagine que cette section, qui passe très près du lac, doit être magnifique l’été. Sous la neige, le lac semblait définitivement très tranquille, mais le paysage n’en demeurait pas moins majestueux.

Le sentier croise une plage et une autre halte extérieure, avant de passer par les terrains de camping du lac Philippe. J’ai commencé à croiser un peu plus de randonneurs à cet endroit. Mais qu’importe si le sentier était soudain moins tranquille, ne me restait alors que quelques centaines de mètres avant d’atteindre la fin de la boucle.

Camping lac Philippe
Un terrain de camping qui attend des jours plus chauds

Je suis arrivée à ma voiture avec les jambes très éreintées (je n’ai pas l’habitude de faire d’aussi longues randonnées en raquettes), mais très satisfaite d’avoir pu découvrir un autre secteur magnifique du parc de la Gatineau. Vivement le printemps, et la réouverture des sentiers d’été!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: