Refuge Lac Brown

En raquettes sur la boucle du lac Brown dans le parc de la Gatineau

Je l’ai dit souvent, j’ai une relation amour-haine avec le parc de la Gatineau en Outaouais. Je trouve ce parc magnifique et j’adore ses sentiers, mais je l’évite habituellement car je le trouve trop achalandé. Je me suis dit qu’il serait peut-être plus tranquille l’hiver et j’ai décidé d’aller faire de la raquette sur le sentier du lac Brown, dans le secteur de Wakefield.

Je n’ai jamais vraiment fréquenté le parc de la Gatineau l’hiver, sauf la fois où je m’étais lancée, sans crampon et sans raquette sur le sentier de la chute de Luskville. Je suis une randonneuse un peu plus aguerrie maintenant, et j’ai appris à bien m’équiper et à éviter de fréquenter les sentiers fermés l’hiver. C’est donc armée de mes raquettes et de mes bâtons de randonnée que je suis arrivée au stationnement P17 à Wakefield.

Le stationnement P17 est le point de départ du Sentier 72, un sentier qu’il est possible de suivre en raquettes ou en fatbike. Officiellement baptisé Sentier 72, le sentier est aussi surnommé « Sentier du lac Brown » comme il passe près de ce lac et se rend jusqu’au refuge qui porte le même nom.

Sentier 72 dans le Parc de la Gatineau
Sur le Sentier 72 dans le parc de la Gatineau

J’ai parcouru plusieurs sentiers dans le parc de la Gatineau, mais c’est la première fois que j’explorais ce secteur du parc. Après avoir traversé un terrain dégagé, le sentier plonge dans la forêt et devient plus escarpé, comme le sont habituellement les sentiers du parc de la Gatineau.

Avec la pluie verglaçante des derniers jours, je m’attendais à trouver le sentier en mauvais état, mais celui-ci était un peu plus enneigé que je m’y attendais. La météo était un peu maussade, mais la forêt était silencieuse et paisible. Je n’y ai croisé personne sur les premiers kilomètres du sentier. Joie!

Sentier 72 dans le parc de la Gatineau
Sentier paisible

Après environ 2 kilomètres, le sentier arrive à un embranchement, où un détour mène jusqu’au refuge du lac Brown. Celui-ci était bien tranquille quand j’y suis passée, et la jolie vue qu’il offre sur le lac Brown et les collines de Wakefield ont sans doute été mon moment préféré de cette randonnée en raquettes.

Refuge du lac Brown
Fille heureuse de se retrouver sur un sentier!

J’aurais bien aimé profiter de la chaleur du refuge, mais j’étais venue pour parcourir le Sentier 72, et j’ai donc repris ma randonnée. Je suis revenue vers l’embranchement et cette fois j’ai poursuivi sur le sentier. Cette section, presque en ligne droite, descend tranquillement dans la forêt, avant d’arriver à ce qui forme le débute de la boucle sur le sentier.

Advertisements

J’ai décidé de suivre la boucle en sens anti-horaire, parce que je croyais que la première portion qui longe le lac Brown m’offrirait quelques vues sur le lac (spoiler alert : il n’y a pas de points de vue). Mais les premiers mètres sous les sapins enneigés étaient tout de même bien jolis et m’ont donné envie de fredonner « Le Sentier de Neige » des Classels.

Sentier du lac Brown dans le parc de la Gatineau
Des sapins vers et un sentier blanc, parfait combo

Le Sentier 72 m’avait offert quelques montées et descentes le long de l’escarpement, mais la montée la plus soutenue a eu lieu dans cette section du sentier. Je vous l’avoue, c’est ma première sortie en raquettes de la saison et cette montée a mis mes molets à l’épreuve.

Il y a eu d’autres montées et descentes, alors que le sentier zigzague dans la forêt, à m’en faire perdre mon sens de l’orientation. À cet endroit, le sentier croise à quelques reprises le Sentier 72B, qui permet de prolonger la randonnée sur l’escarpement, mais comme je commençais à être un peu épuisée, j’ai décidé de rester sur le Sentier 72 et je suis éventuellement revenue au début de la boucle.

À partir de là, ne me restait juste à revenir sur mes pas vers le sentier P17. J’ai croisé un peu plus de randonneurs sur le chemin du retour, preuve que je n’étais pas complètement seule dans la vaste forêt du parc de la Gatineau.

Sentier du lac Brown
Forêt paisible

Lorsque j’ai regagné le stationnement, j’ai réalisé que j’avais randonné près de 11 kilomètres. Moi qui croyais avoir lu que le Sentier 72 ne faisait pas plus de 7 kilomètres, j’ai été un peu surprise. Ma randonnée a donc été plus longue que prévue et mes jambes en souffrent un peu aujourd’hui, mais elle m’a fait réaliser que le parc de la Gatineau n’est pas à négliger en hiver!

1 comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: