Sur le sentier tranquille de la réserve faunique de Perth

Je n’avais pas de grandes attentes avant de visiter la réserve faunique de Perth (Perth Wildlife Reserve). Comme vous le savez, j’en suis présentement à visiter toutes les aires protégées de la vallée Rideau dans l’Est ontarien et celle à Perth était la suivante sur ma liste. Un sentier de 3 kilomètres, en terrain plat, sur les rives de la rivière Tay, ça me semblait bien sympathique, mais sans plus.

Finalement, j’ai bien aimé la réserve faunique de Perth. Bon, d’accord, le sentier ne représente pas un gros défi physique et j’ai été dévorée par les maringouins, mais ce fut malgré tout une visite agréable et, surtout, intéressante.

Perth Wildlife Area
Agréable promenade en forêt

La réserve faunique de Perth est l’une des plus importantes réserves fauniques de l’Est ontarien. D’une superficie de 257 hectares centrés autour du marais Tay, la réserve a tout d’abord été établie dans les années 70 afin de servir de refuge aux oiseaux migrateurs. Au fil des années, différentes techniques de gestion de la faune y ont été testées afin d’aider à restaurer les populations de certaines espèces d’oiseaux, de canards, de reptiles et de petits mammifères.

Il faut croire que ces techniques de gestion de la faune ont porté fruits, parce que dès mon arrivée, j’ai été accueillie par un cerf qui s’est sauvé élégamment quand je suis entrée dans l’aire de stationnement. Pendant ma randonnée, j’ai vu plusieurs écureuils, des pics, des chardonnerets, des canards et même un lièvre qui m’a regardé passer sur le sentier d’un air curieux.

Lièvre à la réserve faunique de Perth
Vous voyez le lièvre?

Je n’ai pas vu de serpents (ouf) bien que certains secteurs aient été aménagés pour recréer l’habitat idéal du serpent élaphe (Black Rat Snake), la plus grosse espèce de serpent du Canada. J’ai déjà eu la « chance » de croiser un serpent élaphe au parc provincial de Murphys Point, donc je ne regrette pas qu’aucun ne se soit pointé le bout du nez lors de mon passage à la réserve faunique de Perth.

À peu près à mi-chemin du sentier, on retrouve une plateforme d’observation donnant sur le marais Tay et la rivière du même nom. On retrouvait d’ailleurs à cet endroit une écluse qui faisait partie du canal Tay qui reliait la ville de Perth au canal de Rideau. J’ai déjà parlé de ce canal lorsque j’ai fait une courte randonnée aux écluses Beveridges, il y a quelques années. Le canal Tay n’a jamais été un succès économique, mais il est aujourd’hui assez populaire auprès des plaisanciers.

Marais Tay
Tranquille marais Tay

Ma randonnée s’est finalement conclue à un endroit baptisé Butterfly Garden (jardin aux papillons), un joli champ de fleurs sauvages où j’ai aperçu, bien évidemment, plusieurs papillons butinant dans les fleurs. S’il n’avait pas fait aussi chaud, je me serai bien assise à l’une des tables à pique-niquer qui s’y trouvaient afin de profiter de ce paysage parfaitement bucolique.

Réserve faunique de Perth
Le jardin des papillons

En fait, c’est surtout ce qui m’a plu de cette courte randonnée : la variété des paysages. Le sentier lui-même varie énormément, allant d’une piste gazonnée à un étroit sentier serpentant entre les racines des arbres. Il y avait aussi de nombreux tableaux d’interprétation sur la faune et la création d’habitats, ainsi que sur l’histoire du canal Tay et de la réserve faunique.

Et surtout, je n’ai croisé personne sur ce sentier. Rien de mieux pour profiter de la nature paisible de l’endroit!

Réserve faunique de Perth
Une autre journée d’été parfaite

Note – Si vous visitez la réserve faunique, je vous recommande fortement un arrêt à Perth, l’une de mes petites villes préférées de l’Est ontarien. On y trouve plusieurs bâtiments historiques, de nombreux cafés, des boutiques et des restaurant ainsi qu’un monument rendant hommage à un fromage géant (je ne plaisante pas!).

One comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: