L’ascension du mont Kajakokanak en Outaouais

Vous connaissez le mont Kajakokanak près de Duhamel en Outaouais? Moi j’avoue que je n’en avais jamais entendu parler avant de m’inscrire au défi 75S de Rando Québec, et de me rendre compte que je ne connaissais aucun des sentiers du défi en Outaouais. Il me fallait remédier à ce fait, alors je me suis rendue à Duhamel pour découvrir le sentier menant au mont Kajakokanak.

Le mont Kajakokanak est situé dans le parc Pimatina, un parc municipal protégé, situé aux abords de la réserve faunique de Papineau-Labelle. Le mot Pimatina signifie « montagneux » en algonquin, alors que Kajakokanak est le nom autochtone du lac Gagnon, situé tout près, et signifie « porc-épic ». Le mont est situé sur le territoire ancestral des Algonquins Weskarinis.

Pour accéder au sentier, il faut conduire quelques kilomètres sur une route de gravier, au nord de Duhamel. Il n’y avait aucun autre véhicule dans le petit stationnement et après avoir consulté la carte des environs, je me suis lancée sur le sentier Julie, qui me mènerait au sommet du mont Kajakokanak, à 308 mètres d’altitude.

Sentier Julie à Duhamel
C’est toujours excitant de découvrir un nouveau sentier!

Sentier Julie

Le sommet du mont Kajakokanak est situé a à peine 700 mètres du début du sentier. La description du sentier disait que la montée sur les premiers mètres demandait des efforts, mais ça ne m’a pas paru trop difficile (il faut dire qu’après ma randonnée à la Montagne d’Argent la semaine dernière, toute randonnée va me paraître facile!).

Environ à moitié chemin vers le sommet, le sentier se divise. J’ai suivi les indications en direction du sommet, j’ai monté un escalier de bois, et puis je suis arrivée à un cap rocheux et la vue s’est dégagée devant moi…

Sommet du mont Kajakokanak
Magnifique lac Gagnon

Difficile de rester de marbre devant ce paysage magnifique! Devant moi s’étendait le lac Gagnon, avec sa plage et ses îles. Au loin, les collines de la réserve faunique de Papineau-Labelle. Un bon rappel pour moi qu’il me reste encore beaucoup d’endroits magnifiques à découvrir en Outaouais.

Sommet du mont Kajakokanak
Prendre le temps d’apprécier le moment
Advertisements

Sentier des Pins

J’avais atteint le sommet du mont Kajakokanak, mais je n’avais pas tout à fait terminé ma randonnée! Pour que ma randonnée puisse s’inscrire dans le cadre du défi 75S, je devais aussi parcourir le sentier des Pins. Je suis donc redescendue de la montagne et une fois arrivée à l’embranchement, j’ai cette fois suivi les indications en direction du sentier des Pins.

Cette portion du sentier fait partie du Sentier National au Québec, et j’ai retrouvé avec plaisir les balises rouges et blanches du sentier (je les ai déjà croisées au Mont Ouareau, entre autres). La forêt était jolie et bien tranquille, et le sentier zigzaguait entre les arbres, avec quelques légères montées et descentes.

Sentier au mont Kajakokanak
Le sentier est bien balisé

J’ai éventuellement contourné un petit lac de l’autre côté duquel se trouvaient de hautes falaises. Je me suis demandé si c’est là que le sentier me mènerait (spoiler alert : oui, ce l’était) et j’ai poursuivi sur mon chemin, jusqu’à ce que j’arrive à un embranchement marquant le début du sentier des Pins.

Falaise au parc Pimatina
La falaise et le lac, vus d’en bas

Je me suis donc lancée sur le sentier des Pins. J’ai croisé un panneau indiquant le début officiel de la Route des Zingues, un long sentier de plusieurs kilomètres qui fait aussi partie du Sentier National. En fait, on dit même qu’il s’agit d’un des plus beaux sentiers de tout le réseau! Je rêve de le parcourir un jour, mais en attendant, je me contente de ce petit aperçu.

Comme il fait à peine 650 mètres, le sentier des Pins est tout court, mais il mène au sommet des falaises qui surplombent le petit lac aperçu plus tôt. Et quelle vue! Le bleu profond du lac contrastait avec le bleu plus clair du lac Gagnon, qu’on pouvait apercevoir au loin. C’était tout simplement magnifique, et je suis restée assise plusieurs minutes à contempler le paysage.

Petit lac au parc Pimatina
La falaise et le lac, vus d’en haut

Le retour se fait par le même chemin. Je suis éventuellement revenue à ma voiture, bien contente de cette courte randonnée. J’ai une autre randonnée 75S à mon actif, et j’ai le goût plus que jamais de revenir un jour, question de parcourir la Route des Zingues au complet.

Au total, ma randonnée sur le Sentier Julie et le Sentier des Pins a totalisé 5,1 kilomètres, avec un dénivelé vertical de 179 mètres.

***Le sentier du mont Kajakokarak fait partie du défi 75S, un défi de randonnée géré par Rando Québec. Pour en apprendre plus sur le défi ou pour suivre ma progression, visitez ma page.***

2 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: