L’ascension de la Montagne d’Argent dans les Laurentides

J’ai bien aimé mes randonnées des dernières semaines, mais il y avait plusieurs semaines que je n’avais pas fait de randonnée en montagne et ça me manquait! J’ai donc décidé d’aller faire de la randonnée à la Montagne d’Argent dans les Laurentides, comme il s’agit d’un sentier faisant partie du défi 75s de Rando Québec.

Mon dernier passage par les Laurentides remonte au mois d’avril dernier, quand j’étais allée visiter le parc régional de la Rivière-du-Nord à Saint-Jérôme. J’avais donc hâte de retrouver cette région que j’aime beaucoup! Je me suis donc rendue à La Conception, tout près de Mont-Tremblant, où se trouve la Montagne d’Argent.

Les sentiers sur la montagne sont gérés par le Parc d’escalade et de randonnée de la Montagne d’Argent. Après avoir payé mon frais d’entrée, je me suis dirigée vers le sentier Érablière afin de commencer ma montée.

Paroi rocheuse de la Montagne d'Argent
Les magnifiques parois rocheuses de la Montagne d’Argent

La Montagne d’Argent tient son nom du fait que les nombreux bleuets qui poussaient sur ses flancs ont offert un gagne-pain à la communauté après des feux de forêt qui ont ravagé la région au début du 20e siècle. Je ne sais pas si les bleuets de la montagne rapportent encore beaucoup d’argent, mais aujourd’hui le site est particulièrement prisé par les amateurs d’escalade.

Advertisements

Le sentier Érablière passe d’ailleurs près de quelques-unes des fameuses parois d’escalade. Après quelques mètres, j’ai décidé de ne pas me lancer tout de suite sur le très tentant sentier La Crête (j’adore randonner sur des crêtes rocheuses!), choisissant plutôt de parcourir tout d’abord les 300 mètres du sentier Petit Canyon.

Et je suis contente de l’avoir fait. Même s’il suit le pied de la falaise, le sentier m’a donné un bon avant-goût de ce que cette randonnée allait m’offrir : un sentier rocheux, une forêt magnifique et une montée physique et technique.

Sentier Petit Canyon à la Montagne d'Argent
La montée commence!

Le sentier Petit Canyon rejoint éventuellement le sentier La Crête (yé!) et c’est là que la randonnée est devenue plus difficile, mais aussi vraiment intéressante. Les nombreuses montées et descentes sont souvent abruptes et il faut à l’occasion utiliser des cordes ou des échelles pour monter ou descendre, ou encore s’agripper aux racines et aux rochers.

Montagne d'Argent
Le genre de sentier où il faut regarder où on met les pieds

Même si j’aime beaucoup la randonnée en montagne, je suis aussi un peu craintive des hauteurs. Et j’avoue qu’à quelques moments, j’ai dû rassembler tout mon courage pour descendre le long d’un rocher qui me semblait escarpé. Disons que la progression a été très lente.

Corde à la Montagne d'Argent
Est-ce que je fais de la randonnée ou de l’escalade?

Mais en même temps, quel plaisir de faire cette randonnée! J’adore les forêts mixtes des Laurentides et les petites montagnes rocheuses de cette région. Et j’avais envie d’une randonnée plus physique, alors disons que j’ai été servie!

Le sentier La Crête n’était peut-être pas facile, mais il m’a offert quelques jolis points de vue en route vers le sommet.

Vue sur les Laurentides
Toujours un plaisir de retrouver les Laurentides

Il me restait toutefois un dernier effort à faire avant d’atteindre le sommet. Après avoir quitté le sentier La Crête, j’ai emprunté le sentier Le Plateau, qui allait me mener au sommer rocheux de la Montagne d’Argent.

À 455 mètres d’altitude, ce n’est pas la plus haute montagne des Laurentides, mais la vue à 180 degrés au sommet vaut quand même le déplacement (et les efforts!). Je me suis reposée au sommet pendant quelques minutes, question de reprendre mon souffle avant de redescendre.

Sommet de la Montagne d'Argent
Un autre sommet atteint!

Je croyais que la descente serait plus facile, mais pas tout à fait. Le sentier Le Plateau avait lui aussi de nombreuses sections où j’ai dû utiliser une corde pour m’aider à descendre. Même chose pour le sentier La forêt enchantée, que j’ai suivi par la suite.

À chaque fois que je pensais en avoir fini avec les sections difficiles, le sentier trouvait une façon de me surprendre.

Sentier Montagne d'Argent
J’ai beau avoir atteint le sommet, j’en ai pas fini avec les montées

Afin de compléter la grande boucle sur la montagne, j’ai pris le sentier Le chemin caché, qui m’a (enfin) permis de redescendre tout doucement dans la forêt, jusqu’à la rive du lac d’Argent.

C’est drôle, parce que celui-ci avait justement presque des teintes argentées sous le magnifique ciel d’été… C’est juste dommage que quelqu’un dans les environs faisait jouer à tue-tête La Macarena, ça ôtait un peu à la magie du moment.

Lac d'Argent
Magnifique lac d’Argent et ses reflets argentés…

Après un regard sur le lac, j’ai longé celui-ci et parcouru le dernier kilomètre qu’il me restait à faire afin de regagner mon point de départ.

J’ai parcouru un peu plus de 7 kilomètres au total (selon Strava), avec un dénivelé de 418 mètres. La randonnée à la Montagne d’Argent n’est définitivement pas une randonnée pour débutant, mais elle offre un beau défi technique à ceux qui n’ont pas peur des cordes et échelles!

***La boucle de la Montagne d’Argent fait partie du défi 75S, un défi de randonnée géré par Rando Québec. Pour en apprendre plus sur le défi ou pour suivre ma progression, visitez ma page.***

3 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: