Suivre le sentier du Haut-Lieu à Rigaud

Je blâme Rigaud pour ma passion pour la randonnée. Enfant, il n’y avait rien que j’aimais plus que monter au sommet du mont Rigaud. Mais même si je suis retournée quelques fois parcourir le court sentier menant jusqu’au sommet au cours des dernières années, je n’avais encore jamais parcouru le sentier du Haut-Lieu qui suit un long parcours sur les flancs du mont Rigaud.

Le Haut-Lieu fait partie des sentiers de L’Escapade, un réseau de sentiers géré par la municipalité qui permet d’explorer en profondeur un secteur du mont Rigaud. D’une longueur de plus de 13 kilomètres, le sentier du Haut-Lieu est le plus long du réseau et permet pleinement d’apprécier les divers écosystèmes de cette petite montagne de la Montérégie.

Les sentiers sont ouverts toute l’année. L’été, on peut suivre le sentier du Haut-Lieu à pied ou à cheval. L’hiver, le sentier peut être parcouru en ski de fond. Comme la météo varie beaucoup dernièrement, le sentier n’était pas encore damé pour le ski, et était plutôt recouvert d’une épaisse couche de glace. J’ai donc décidé de m’y lancer avec mes crampons.

Sentier enneigé du Haut-Lieu
Matin frisquet au mont Rigaud

J’ai débuté ma randonnée au stationnement P2 et j’ai commencé à le suivre dans le sens horaire, sans raison particulière. Il ne faisait pas très froid dans la forêt, mais la glace sur le sentier ralentissait un peu ma progression.

Sur la carte des sentiers, le sentier du Haut-Lieu forme un rectangle qui ne me semblait pas très inspirant. Mais dans la forêt, le sentier était bien moins linéaire que je m’étais imaginé. Les montées et les descentes sont plutôt limitées, mais le sentier zigzague gentiment entre les arbres.  Le mont Rigaud est reconnu comme ayant une biodiversité arboricole parmi les plus riches du Québec et j’avoue que la forêt y est bien jolie, même en hiver.

Sentier du Haut-Lieu
La forêt est bien tranquille sous son tapis de neige

Les montées et descentes sont plutôt limitées, sauf à deux endroits : le premier, entre les kilomètres 5 et 7, alors que le sentier monte plutôt abruptement le long de gros rochers. Rien d’extrême (après tout, j’ai randonné jusqu’aux sommets du Pic Johannsen et du mont Saint-Joseph dans les dernières semaines, donc j’ai vu pire), mais j’imagine que cette portion doit être plus difficile à naviguer en ski de fond.

Sentier Haut-Lieu
L’une des pentes du sentier

Le deuxième endroit, c’est juste avant d’atteindre le premier (et le seul) point de vue du parcours entre les kilomètres 10 et 11. À cet endroit, la montée est soutenue, très soutenue. Ce secteur est situé sur le flanc sud de la petite montagne, et semble plus exposé au soleil. Résultat : le sentier à cet endroit était un beau mélange de glace, de boue et de neige fondante. J’ai beau avoir l’habitude des randonnées plus difficiles, j’ai eu un peu de difficulté à monter.

Advertisements

J’avais hâte d’arriver au point de vue, mais j’ai finalement été un peu déçue. Je crois que le paysage doit être magnifique à l’automne, mais il me semblait un peu gris et terne en ce mois de décembre. Il est quand même possible d’apercevoir le fleuve Saint-Laurent et, au loin, les montagnes des Adirondacks (qui me font toujours rêver à mes prochaines randonnées!).

Sommet du sentier Haut-Lieu
Pas la vue la plus excitante, mais quand même pas mal

Entre ces quelques portions abruptes et ce point de vue, le sentier se ressemble beaucoup sur les treize kilomètres. Il traverse une jolie forêt, surtout composée de feuillus, mais où on retrouve aussi des pins et des cèdres, passe près de sections plus marécageuses et même près d’un étang, et longe plusieurs propriétés privées.

Sentier Haut-Lieu
Une jolie maison dans la forêt

Quelques kilomètres avant d’arriver au stationnement, le sentier m’a aussi fait passer par la Sucrerie de la Montagne, une cabane à sucre reconnue site du patrimoine québécois. Fait intéressant, la Sucrerie offre un menu à emporter pour randonneur et quelques copies sont même affichées sur des arbres le long du sentier. J’ai été tenté de m’arrêter à la Sucrerie pour m’offrir un morceau de tarte au sucre, mais à ce point-là j’avais surtout hâte de regagner ma voiture.

Sucrerie de la Montagne
Les bâtiments patrimoniaux de la Sucrerie

Treize kilomètres, c’est long, surtout quand le sentier n’est pas dans les meilleures conditions. Mais je suis finalement revenue au stationnement P2, un peu plus de trois heures après avoir commencé ma randonnée. Le sentier Haut-Lieu n’offre peut-être pas la randonnée la plus palpitante, mais si vous avez envie d’une belle et longue promenade en forêt, pas très loin de Montréal, c’est définitivement l’endroit parfait!

Petite note en terminant : les sentiers de L’escapade ne mènent pas au sommet du mont Rigaud. Le sentier menant au sommet se trouve sur la propriété du sanctuaire de Notre-Dame-de-Lourdes.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: