Petit guide de randonnée au parc national d’Oka

J’ai reçu une carte annuelle de la Sépaq pour mon anniversaire il y a quelques semaines. Celle-ci me donne accès à tous les parcs nationaux du Québec pour la prochaine année. Joie! Aussitôt reçue, aussitôt utilisée puisque j’ai passé une fin de semaine à parcourir les sentiers du parc national d’Oka.

J’ai déjà visité le parc national d’Oka il y a quelques années. À ce moment, j’avais parcouru le sentier du Calvaire. Comme on était en janvier et qu’il faisait extrêmement froid (mon téléphone avait d’ailleurs rendu l’âme alors que je prenais des photos), je n’avais pas parcouru d’autres sentiers. Mais je m’étais promis que je reviendrai au parc national un jour pour l’explorer plus en profondeur!

Parc national d'Oka
Matin d’automne à Oka

Situé tout près de Montréal, le parc national d’Oka protège des terres sur les berges du lac des Deux Montagnes. Le parc est particulièrement populaire l’été puisqu’on y trouve 7 kilomètres de plage, mais son patrimoine historique et naturel n’est pas à négliger.

Il est possible d’y faire du camping, du vélo et des activités nautiques, mais moi je l’ai d’abord et avant tout visité pour explorer ses multiples sentiers de randonnée pédestre.

Advertisements

Sentier du Calvaire

Comme je l’ai mentionné plus haut, j’ai parcouru le sentier du Calvaire il y a quelques années. Ce sentier de 4,4 kilomètres suit un ancien chemin de croix aménagé en 1740 sur la colline d’Oka. Il y a une époque où des milliers de personnes effectuaient à chaque année l’ascension jusqu’aux trois chapelles au sommet en chantant et en priant.

Le sentier du Calvaire est aujourd’hui classé site historique et les oratoires et les chapelles du sentier ont été restaurés. Le sentier est sans doute le plus populaire du parc, non seulement en raison de son patrimoine historique intéressant, mais aussi parce que le sommet du Calvaire d’Oka offre une jolie vue sur le lac des Deux Montagnes.

Sentier du Calvaire à Oka
Un oratoire le long du chemin de croix

Sentier du Sommet

Comme j’avais déjà parcouru le sentier du Calvaire, j’ai décidé de l’ignorer lors de ma plus récente visite du parc et j’ai plutôt mis le cap vers un sentier situé tout près, le sentier du Sommet. Comme le sentier du Calvaire, le sentier du Sommet est aussi situé sur la colline d’Oka (on y accède par le même stationnement que le sentier du Calvaire). Il fait une boucle de 6,6 kilomètres qui mène, comme son nom l’indique, au sommet de la colline.

Il y avait beaucoup d’autres randonneurs dans le parc national ce jour-là, sans doute avec l’intention de profiter un peu des couleurs d’automne. Mais à ma surprise, les grands chênes et les grands érables le long du sentier étaient tous encore plutôt verts.

Sentier du Sommet à Oka
En route vers le sommet

Après une première montée, le sentier redescend plutôt abruptement et traverse un petit ruisseau avant d’atteindre l’endroit où la boucle commence. J’ai décidé de suivre la boucle dans le sens horaire, parce qu’il s’agissait du chemin le plus long menant au sommet, et je me suis dit que la montée allait être plus progressive.

Et la montée fut très, très progressive. En fait, j’ai à peine remarqué que je prenais de l’élévation. Il faut dire que le sommet n’est pas très haut (150 mètres) et que le sentier est assez large pour permettre le passage de vélos de montagne. Le parc classe ce sentier comme étant difficile, mais je l’ai trouvé relativement facile.

J’ai atteint le sommet, où il n’y avait aucune vue (petite déception) puis je suis redescendue vers le stationnement afin de compléter la boucle.

Sommet de la colline d'Oka
La vue au sommet est un peu décevante… (ou plutôt inexistante)

Sentier Grande Baie

Après la randonnée sur le sentier du Sommet, je suis revenue le lendemain au parc national d’Oka afin de suivre les sentiers situés dans le secteur sud du parc. J’ai tout d’abord commencé par le sentier Grande Baie, un sentier de 4 kilomètres qui passe par une érablière et un marais.

Comme pour le sentier du Sommet, j’ai décidé de suivre le sentier en sens horaire, afin de passer tout d’abord par la forêt et de finir avec le marais. Dès les premiers mètres, j’ai été étonnée parce que ce sentier m’a semblé presque aussi escarpé que le sentier du Sommet.

Sentier Grande Baie
En route vers le marais

S’il y avait plusieurs randonneurs sur le sentier du Sommet la veille, le sentier Grande Baie, lui, était plutôt tranquille. J’étais donc complètement seule quand j’ai atteint le marais de la Grande-Baie, près duquel se trouve une tour d’observation. Il paraît qu’on y trouve aussi une passerelle l’été permettant d’observer de plus près la faune et la flore de ce milieu humide, mais malheureusement pour moi, la passerelle ne semblait plus présente (fermeture saisonnière, peut-être?).

Marais de la Grande-Baie
Matin maussade sur le marais de la Grande-Baie

Sentier L’érablière

Après avoir terminé avec le sentier Grande Baie, j’ai décidé de parcourir celui de L’érablière, comme il est accessible à partir du même terrain de stationnement. Le sentier L’érablière est très court (1,3 kilomètre) et comme son nom l’indique, il passe à travers une érablière. Après les autres sentiers, il m’a semblé plutôt inintéressant, mais c’est une bonne option pour ceux qui souhaitent faire une promenade plus courte et explorer ce secteur du parc national d’Oka.

Sentier L'érablière à l'Oka
Promenade sous les érables

Sentier La Sauvagine

Le sentier La Sauvagine est le plus long sentier du parc, et on y accède par la plage dans le secteur où se trouvent les terrains de camping. Comme la plage est extrêmement populaire l’été, j’imagine que le sentier doit l’être aussi, mais en octobre, j’avais la plage désertée à moi toute seule.

En fait, c’est sans doute ce que j’ai aimé le plus du sentier La Sauvagine : le contraste entre les grands arbres et la plage magnifique. Les premiers mètres se font d’ailleurs sur le sable et, avec les couleurs d’automne, c’était tout simplement magnifique.

Sentier La Sauvagine
Randonnée le long de la plage

Le sentier quitte éventuellement la plage pour s’enfoncer en forêt, en direction du lac de la Sauvagine. Le sentier effectue une longue boucle autour de ce lac, créé en 1975 lorsque du sable y a été extrait pour la construction d’une route tout près. Avec les années, la vie s’est développée dans ce lac artificiel et on y trouve aujourd’hui poissons, amphibiens, canards et hérons.

Lac La Sauvagine à Oka
Couleurs d’automne sur le lac de la Sauvagine

Le sentier La Sauvagine est très plat et assez large, de sorte que la randonnée y est assez aisée et s’effectue rapidement. Le site web du parc national indique que le sentier fait 12 kilomètres, mais ma randonnée a plutôt totalisé 6 kilomètres. Je pense qu’il est possible de suivre le sentier de La Sauvagine jusqu’au sentier de la Grande Baie via la piste cyclable, mais je n’ai pas tenté l’expérience. Ce sera peut-être un projet pour une autre fois…

Veuillez noter qu’en raison des mesures préventives contre la Covid-19, il faut se procurer son droit d’accès à l’avance ou avoir une passe annuelle pour visiter le parc national. L’été, il est aussi recommandé de réserver en ligne sa place au stationnement de la plage.

1 comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: