Une visite du fameux pénitencier de Kingston

Il faut que je l’avoue, j’ai une fascination pour les anciennes prisons. Comme je l’expliquais quand j’ai visité le Eastern State Penitentiary il y a quelques années, il règne souvent une atmosphère particulière dans ces établissements, à la fois glauque et oppressante, mais aussi, d’une certaine façon, fascinante. Il y avait donc un bon de temps que je me promettais de visiter le pénitencier de Kingston et c’est ce que j’ai finalement pu faire la semaine dernière.

Ce qu’il y a de fascinant avec le pénitencier de Kingston est que celui était en fonction jusqu’en 2013. Inauguré en 1834, il s’agissait de l’une des premières prisons au Canada ainsi que de l’un des plus vieux établissements carcéraux toujours en fonction au monde lorsqu’il a fermé ses portes il y a six ans.

Pénitencier de Kingston
Bienvenue au pénitencier de Kingston

Visiter le Kingston Pen, c’est donc un peu traverser l’histoire du système carcéral du Canada. La visite guidée permet d’en apprendre plus sur la construction de la prison, sur comment elle a évolué au fil des ans et sur des événements marquants de son histoire.

On apprend entre autres que la prison a eu pendant près de 100 ans une aile pour les femmes (avant que celles-ci obtiennent leur propre établissement), que des enfants y ont aussi été emprisonnés au 19e siècle, qu’il y a eu quelques évasions (et des émeutes célèbres) et que la vie des prisonniers et des gardiens de prison battait au rythme de la grande cloche située à l’entrée de l’établissement.

Pénitencier de Kingston
La prison est aujourd’hui bien tranquille…

Bien entendu, il est possible de visiter des cellules. Des prisonniers ont d’ailleurs accepté d’y laisser certains effets personnels avant leur transfert à un autre pénitencier en 2013, de sorte que certaines cellules sont aménagées comme si elles étaient encore habitées. Les graffitis de prisonniers qu’on retrouve ça et là sur les murs rappellent que l’endroit était encore en fonction il n’y a pas si longtemps.

Cellule du pénitencier
Moment de réflexion dans une cellule

Le pénitencier de Kingston est classé site historique national du Canada, notamment en raison de sa valeur architecturale. Ses imposants bâtiments en calcaire (majoritairement construits par des prisonniers) sont de style néoclassique. Son modèle a servi d’inspiration aux prisons pendant plus d’un siècle. Même l’écrivain Charles Dickens l’a visité, tout comme il l’avait fait pour le Eastern State Penitentiary à Philadelphie.

Architecture
Architecture imposante

Ce que j’ai particulièrement aimé de la visite guidée, c’est le fait qu’on y a intégré la participation de travailleurs retraités du pénitencier. Ces anciens gardiens de prison ou agents correctionnels sont sans doute les mieux placés pour raconter les moments marquants et les anecdotes de l’histoire du pénitencier.

Pénitencier de Kingston
Tour de guêt et barbelés

Et si vous avez justement un intérêt pour l’histoire des prisons et que la visite du pénitencier vous laisse sur votre faim, le musée pénitentiaire du Canada, situé juste en face dans l’ancienne résidence du gouverneur, vaut particulièrement le détour. Le musée comprend plusieurs artéfacts retraçant l’histoire du système carcéral canadien et il est gratuit (quoique vous pouvez y laisser un don si vous avez apprécié la visite).

Publicités

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :