Jour 1 de ma randonnée sur la Causeway Coast Way. Aujourd’hui, je devais parcourir une douzaine de kilomètres entre Ballycastle et Ballintoy. Et comme il faisait doux et soleil quand je me suis levée à Ballycastle, je me suis dit que c’était la journée parfaite pour prendre mon temps et profiter des paysages.

À Belfast, on m’avait dit que la portion du sentier entre Ballycastle et Ballintoy était la moins intéressante, comme elle suit principalement la route. En fait, on m’avait même recommandé de sauter par dessus cette partie et de prendre l’autobus jusqu’à Ballintoy. Mais marcher le long de la route ne me dérangeait pas, comme j’en ai l’habitude avec la Rideau Trail. En plus, il faisait beau, alors quoi de mieux que de marcher sur un chemin en pleine campagne irlandaise?

Ballycastle
Quand même pas mal

Premier constat de la journée: le sentier n’est pas clairement indiqué. Il y a bien quelques panneaux ici et là, mais j’ai souvent dû me tourner vers ma carte pour m’assurer que j’allais dans la bonne direction. Les moutons me regardaient passer d’un air curieux.

Moutons
Moutons curieux

À mi-chemin sur le parcours, j’ai fait un détour vers le château de Kinbane. Le chemin vers celui-ci ne fait pas partie du Causeway Coast Way et rajoutait 3 kilomètres à ma randonnée, mais j’avais envie de voir les ruines du vieux château. Et je ne l’ai pas regretté. Bâti vers 1547 par un chef écossais, le château perché au bord de la mer est pittoresque. Et j’étais complètement seule sur le site. Moment magique.

Château de Kinbane
Le château de Kinbane, tout petit dans ce paysage grandiose

Après être restée un bon moment à explorer les ruines et la côte, je suis revenue sur mes pas pour regagner la Causeway Coast Way. Et c’est là que la météo s’est gâtée. Il s’est mis à pleuvoir, le vent s’est levé et un brouillard a rapidement enveloppé la côte. En quelques minutes, j’étais complètement trempée de la tête aux pieds et surtout, frigorifiée.

Vaches
Vaches curieuses

Et lorsque je suis arrivée au pont suspendu de Carrick-A-Rede, j’ai été déçue de me rendre compte qu’il y avait là plusieurs autobus de touristes. J’ai réalisé que je n’aurais pas droit à la même tranquilité qu’au château de Kinbane.

J’en ai profité pour entrer à l’intérieur d’un restaurant pour prendre un thé, question d’attendre que la pluie passe et que les autobus de touristes partent. La pluie ne s’est jamais arrêtée, et les autobus ont été remplacés par d’autres autobus. Meh.

J’ai quand même décidé de braver la pluie et les touristes pour aller marcher sur le fameux pont suspendu, l’une des attractions les plus populaires de la côte. D’abord installé par des pêcheurs de saumons qui voulaient aller vérifier leurs prises, le pont traverse un précipice de 100 pieds et j’avoue que le traverser sous une pluie battante et en plein vent est assez impressionnant.

Carrick-A-Rede
Le pont suspendu de Carrick-A-Rede

Il ne me restait plus que trois petits kilomètres à faire avant d’arriver à Ballintoy. Il a finalement cessé de pleuvoir par le temps que j’arrive à mon auberge, mais à ce point-là, même mes bottes censées être imperméable étaient imbibées d’eau.

N’empêche, j’ai survécu à cette première journée et j’ai hâte aux prochains kilomètres!

Causeway Coast

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

3 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.