L’ascension de Dog Mountain au nord de Vancouver

Je reviens de passer quelques jours à Vancouver où je visitais une amie. Quel plaisir de retrouver la côte ouest! Comme la météo était clémente, mon amie m’a suggéré d’aller faire de la randonnée en montagne et nous avons mis le cap vers le parc provincial de Mount Seymour, avec l’intention de nous rendre au sommet de Dog Mountain.

Pourquoi Dog Mountain? Parce qu’il s’agit d’une randonnée ni trop difficile ni trop technique (le dénivelé est plutôt négligeable) qui offre une vue magnifique sur Vancouver. En plus, l’entrée du sentier se trouve à une trentaine de minutes en voiture du centre-ville de la métropole, ce qui en fait donc une randonnée très populaire auprès des citadins.

Il faisait soleil lorsque nous avons quitté Vancouver, mais à mesure que nous prenions de l’altitude en direction de l’entrée du sentier, nous nous sommes enfoncées dans un épais brouillard. Et si, en ville, les cerisiers étaient tous en fleurs, en montagne il restait encore beaucoup, beaucoup de neige.

Sentier Dog Mountain
Quand printemps rime avec brouillard et neige

L’entrée du sentier pour le mont Dog est située tout près du stationnement de la station de ski du Mount Seymour. Malgré le brouillard et la neige, il ne faisait pas très froid et le sentier était relativement bien tapé et bien balisé.

Quel bonheur de se retrouver sous les grands arbres de la montagne! Le parc provincial de Mount Seymour se situe dans les zones bioclimatiques côtières à pruche de l’Ouest et à pruche subalpine. Le sentier monte tout d’abord doucement à travers une dense forêt ancienne de sapins subalpins, où on retrouvait de magnifiques sapins de Douglas.

Sentier Dog Mountain
Les arbres de la côte ouest sont si gros!

Comme mon amie me l’avait promis, la randonnée n’était pas très exigeante physiquement. Le sentier zigzaguait gentiment entre les arbres et les rochers, et la montée se faisait très doucement. Il paraît que l’été, le sentier est couvert de grosses racines glissantes, ce qui rajoute un peu de difficulté, mais pour moi, tout était recouvert d’un épais tapis de neige.

Advertisements

Après plus d’un kilomètre, nous sommes arrivées à First Lake (littéralement Premier Lac), lui aussi couvert de neige et de brouillard.

First Lake, Parc provincial de Mount Seymour
Même le lac semble perdu dans le brouillard

La montée a été un peu plus soutenue par la suite, mais rien de trop exigeant. Après un autre kilomètre, les arbres ont commencé à se dégager et nous avons atteint le sommet rocheux du mont Dog.

À 1 054 mètres d’altitude, Dog Mountain offre, paraît-il, l’une des plus belles vues de la région de Vancouver. Par temps clair, il est possible de voir Vancouver et son Stanley Park, la vallée de Fraser et le détroit de Georgia. Malheureusement pour moi, le temps n’était pas clair. Vraiment pas.

Sommet de Dog Mountain
Moi et la plus belle vue de Vancouver

Mais il faut randonner pour l’expérience, et pas pour la vue, non? J’ai donc mis de côté ma déception et j’ai essayé d’apprécier chaque minute de ma descente. Après tout, comme ce fut le cas au mont Ulia en Espagne, la forêt était tout simplement magique! Et ça me donne une raison de plus pour revenir et apprécier le sentier sous de meilleures conditions!

Sentier Dog Mountain
Se sentir tout petit sous les arbres

Dog Mountain :
Altitude : 1 054m
Dénivelé : 196m
Sentier (aller-retour) : 5.7 kilomètres
Accès : Stationnement Mount Seymour Ski Resort

Pour d’autres récits d’ascension de montagne, consultez ma page Randonnées en montagne.

3 comments

  1. Les photos sont super belles en tous cas ! Merci de nous faire découvrir le Canada ! 😊 C’est toujours très agréable de lire au sujet de votre passion pour la nature !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: