Sur les sentiers escarpés de l’aire de conservation Marble Rock

Il y avait un bout de temps que j’avais envie d’aller à Marble Rock. J’avais entendu dire que cette aire de conservation située au nord de Gananoque dans l’Est ontarien avait quelques sentiers réputés difficiles. Et comme j’ai toujours bien aimé mes randonnées dans ce coin de la province (au Rock Dunder par exemple, ou encore au parc national des Mille-Îles), j’ai profité d’une journée de congé pour finalement aller explorer l’aire de conservation Marble Rock.

L’aire de conservation tient son nom du village de Marble Rock qui était situé tout près et où on trouvait quelques moulins, une école et un magasin général. Pendant plus d’un siècle, les environs de Marble Rock ont été exploités pour leurs ressources forestières, leurs ressources minières ainsi que pour l’agriculture. L’organisme de conservation de la région de la Cataraqui a finalement acheté 710 acres dans le secteur afin de restaurer la forêt et de la protéger.

Une histoire intéressante et un terrain accidenté… Pour moi, c’étaient les ingrédients parfaits pour en faire une randonnée intéressante. Et je n’ai pas été déçue!

Sentiers à Marble Rock
Sur les sentiers de Marble Rock

Les sentiers de l’aire de conservation Marble Rock sont divisés en deux sections : la boucle sud (South Loop – environ 7 kilomètres) et la boucle nord (North Loop – environ 3 kilomètres). Avant même de commencer, j’avais décidé que j’étais pour parcourir les deux boucles. Les premiers mètres ne m’ont pas paru trop difficiles, jusqu’à ce que j’arrive à un panneau indiquant la direction vers le premier belvédère. Au-delà, le sentier semblait composé principalement de gros rochers qu’il me fallait escalader. Joie!

Sentier vers Leaning Rock
Quand le sentier devient un peu plus accidenté…

La montée a donc été intéressante, en fait plus intéressante que la vue à ce premier sommet (un endroit appelé Leaning Rock – rocher penché en français). Je n’en étais qu’à mon premier kilomètre à Marble Rock, mais déjà, j’avais eu un avant-goût de ce que cette randonnée allait m’offrir.

Sommet de Leaning Rock
Au sommet du Leaning Rock

Après être redescendue de ce rocher penché, je suis arrivée à l’embranchement donnant sur le South Loop. J’ai décidé de suivre le sentier en sens horaire, en tournant donc à gauche.

Les sentiers à Marble Rock ont été emménagés par l’association de la Rideau Trail. Pour moi qui ai déjà parcouru la Rideau Trail en entier, il y avait un petit quelque chose de familier à suivre ce sentier. En fait, comme ça m’est arrivé à l’occasion sur la Rideau Trail, j’ai parfois eu un peu de difficulté à discerner le sentier sous le tapis de feuilles mortes, mais je pouvais compter sur les balises bleues pour m’indiquer la voie à suivre.

South Loop à Marble Rock
Vous voyez le sentier? Moi non plus.

Après être passée par un secteur boisé où j’ai croisé un porc-épic, les arbres sont devenus un peu plus clairsemés et le sentier a recommencé à prendre un peu d’élévation. J’ai atteint le sommet de Barn Hill, sommet qui m’a sans doute offert la plus belle vue de toute ma randonnée. Avec les couleurs d’automne, la clairière qui s’étendait devant moi était tout simplement magnifique.

Sommet de Barn Hill
Couleurs d’automne

Les kilomètres suivants ont continué à être escarpés. Il y avait souvent de gros rochers sur le sentier, parfois camouflés par les feuilles mortes, ce qui rendait la progression difficile. La forêt était magnifique toutefois. Et comme j’aime les sentiers offrant un certain défi, je pouvais difficilement me plaindre. Ça et là, il était aussi possible de voir les traces du passé de l’endroit (le sentier passe entre autres près des ruines d’une ferme).

J’ai éventuellement atteint l’embranchement donnant accès au North Loop et j’ai décidé d’emprunter celle-ci aussi dans le sens horaire. La boucle nord m’a semblé moins fréquentée. Le sentier est devenu un peu plus difficile à suivre (j’ai dû revenir quelques fois sur mes pas pour m’assurer que je continuais à suivre les flèches bleues dans la bonne direction), mais tout aussi magnifique. Dans ce secteur encore plus escarpé, les couleurs d’automne m’ont semblé encore plus spectaculaires.

North Loop à Marble Rock
C’est si beau!

La boucle nord passe par plusieurs grands plateaux rocheux. À cet endroit, il faut suivre les cairns plutôt que les flèches bleues.

Inukshuk à Marble Rock
Un inushuk m’indique la voie à suivre

La boucle nord contourne aussi un joli lac sur lequel le sentier offre quelques points de vue. Comme l’explique un panneau, ce lac sans nom a été créé il y a quelques dizaines d’année par un castor qui a construit un barrage sur un petit ruisseau, forçant ainsi l’eau à s’accumuler. Le jour où le barrage cèdera, le lac disparaîtra et il ne restera là que le petit ruisseau d’origine. La nature est fascinante!

Étang à castor à Marble Rock
Lac éphémère

J’ai éventuellement complété la boucle nord et j’ai continué ma randonnée sur la section de la boucle sud que je n’avais pas encore parcourue. Cette section est réputée la plus difficile de l’aire de la conservation, comme elle est particulièrement rocailleuse et comprend plusieurs montées et descentes abruptes. La garder pour la fin n’était peut-être pas ma meilleure idée, parce que je commençais alors à avoir les jambes plutôt éreintées. Mais il n’y avait rien d’autre que je pouvais faire que continuer.

Comme je commençais à être plutôt fatiguée, j’ai hésité longtemps avant d’emprunter le détour menant à un autre belvédère sur le South Loop. Je l’ai finalement fait, et encore une fois, j’ai eu l’impression que la randonnée pour s’y rendre était plus intéressante que la vue au sommet. Le détour mène jusqu’à une grosse pierre de forme arrondie qu’il faut escalader pour se rendre à son sommet. Est-ce la fameuse Marble Rock qui a donné le nom au village et à l’aire de conservation? Mystère.

Après être passée près d’un autre étang à castor, après de nombreuses montées et descentes, après d’innombrables gros rochers sur lesquels il m’a fallu grimper, je suis finalement revenue à mon point de départ. Ma randonnée a totalisé près de 11 kilomètres au total, avec un dénivelé de 250 mètres. Ce n’est définitivement pas une randonnée facile, mais elle en vaut la peine!

South Loop de Marble Rock
Marble Rock: pas facile, mais beaucoup de plaisir!

Le stationnement, qui était totalement vide lorsque je suis arrivée à l’aire de conservation, s’était rempli lorsque je suis revenue à ma voiture. L’aire de conservation Marble Rock n’est apparemment plus un secret bien gardé dans la région!

3 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: