Après trois jours passés à explorer les parcs nationaux de Banff et de Yoho, il fallait commencer à songer au retour. J’avais décidé de passer notre dernière nuit en Alberta à Cochrane, petite ville située commodément entre les Rocheuses et Calgary, d’où nous prendrions notre avion pour le retour. Et en route vers Cochrane, nous avons décidé d’arrêter à Canmore afin de profiter de dernières randonnées dans les Rocheuses.

Située à une heure de Calgary, Canmore est un peu comme la porte d’entrée des Rocheuses. La petite ville est située à proximité du parc national de Banff, du parc provincial de Kananaskis et de plusieurs stations de ski, ce qui en fait une ville de villégiature populaire, avec un côté un peu moins « tourisme de masse » que Banff.

Canmore
Petit arrêt à Canmore, Alberta

Mon frère et moi nous sommes donc arrêtés au bureau touristique de Canmore, avons étalé sur la table nos cartes de la région et les dépliants proposant les randonnées à faire dans la région, avons calculé le temps que nous avions et bâti notre horaire pour la journée. Nous avons choisi deux randonnées pas trop compliquées qui nous permettraient de découvrir deux atouts de la région : un canyon (Grotto Canyon) et une chute (Troll Falls).

Nous avons tout d’abord mis le cap vers le Grotto Canyon, situé à une vingtaine de minutes en voiture de Canmore. Il y avait peu de signalisation pour indiquer l’emplacement du sentier et ce n’est que la panoplie de voitures stationnées en bordure de la route qui nous a permis de réaliser que nous étions au bon endroit. Les premiers mètres de la randonnée se sont faits sous les lignes haute-tension avec le bruit d’une usine de minerai en toile de fond, jusqu’à ce qu’on arrive finalement à l’embouchure du canyon, qui offre une magnifique vue sur les montagnes (ce qui nous a rassuré sur notre choix de randonnée).

Grotto Canyon
Grotto Canyon, t’es quand même pas mal

La randonnée au sein du Grotto Canyon est assez aisée (nous avons d’ailleurs rencontré plusieurs familles avec enfants et chiens). Il suffit de suivre le ruisseau qui a creusé le canyon (et de parfois sauter par-dessus alors que le ruisseau zig-zague au fond du canyon). À mesure que l’on avance, les parois du canyon deviennent plus hautes et plus verticales, en faisant un endroit idéal pour l’escalade (nous avons vu quelques personnes en faire). Nous sommes éventuellement arrivés à une chute (encore gelée), puis avons poursuivi notre chemin jusqu’à un jardin d’inukshuk, où les parois du canyon se sont élargies pour finalement faire place à une vallée. C’est là que nous avons décidé de rebrousser chemin.

Grotto Canyon
Seuls dans le Grotto Canyon

C’est sur le chemin du retour que j’ai fait un faux pas. Après deux heures à sauter de pierre en pierre pour traverser et retraverser le ruisseau, je ne comprends pas encore comment, en marchant tout simplement d’un bon pas sur une surface relativement plane, j’ai pu trébucher et tomber aussi durement. Mes genoux et ma main droite ont amorti le choc. Après quelques secondes de panique parce que je ne pouvais pas bouger mon annulaire, j’ai trempé ma main dans l’eau glacée du ruisseau et pu bouger faiblement les doigts.

Malgré mes genoux écorchés et ma main qui élançait, nous avons décidé de faire l’autre randonnée prévue. Nous avons mis le cap vers le parc provincial de Kananaskis. Comme ce fut le cas pour Grotto Canyon, il n’y avait pas d’indication en route vers le sentier pour Troll Falls. Google Maps nous a amené à une station de ski fermée pour la saison. Après de longues minutes à errer dans le stationnement désert, nous avons réétudié nos cartes, sommes revenus sur nos pas et avons finalement trouvé l’entrée du sentier.

Troll Falls
Forêt de bouleaux sur le chemin vers Troll Falls

Troll Falls est un autre sentier relativement aisé, idéal pour les familles. Comme nous étions en fin de journée, il y avait peu de gens. Ça nous a pris un peu plus d’une trentaine de minutes pour nous rendre à la chute. Il faut dire que nous marchions d’un pas plutôt rapide comme nous voulions arriver avant l’heure du souper à Cochrane.

La chute fait une dizaine de mètres. J’en ai vu de plus impressionnantes, mais comme nous avions manqué Takakkaw Falls la veille, nous étions bien contents d’avoir finalement pu trouver celle-là. Il est possible de monter le long de la falaise pour s’approcher plus près de la chute, mais j’ai laissé mon frère jouer les casse-cous pendant que j’attendais sagement en bas avec ma main inutilisable.

Troll Falls
Pour mettre en perspective… Mon frère et la chute

Le sentier de Troll Falls aller-retour fait environ 3 kilomètres. Nous étions de retour à notre voiture à temps pour prendre la route vers Cochrane.

Et pour la petite histoire, je suis allée à l’hôpital le lendemain, pour apprendre que j’avais une fracture à la main. Fracture qui m’a valu une chirurgie et un plâtre que je porte encore un mois plus tard…

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

3 comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.