Pour notre séjour à Banff, mon frère et moi n’avions qu’un plan défini : faire le plus de randonnées possible. Après tout, nous étions dans l’un des parcs nationaux les plus connus du Canada, un endroit aux paysages montagneux pittoresques reconnus comme Patrimoine mondial de l’UNESCO. Notre problème, c’est que mai n’est pas réellement le meilleur mois pour profiter des Rocheuses. Il y a encore de la neige en altitude et nous n’avions aucune idée des sentiers qui pourraient nous être accessibles.

Une visite au bureau touristique de Banff nous a permis d’en apprendre davantage sur les sentiers situés à proximité de Banff. Nous avons aussitôt mis le cap sur Tunnel Mountain, une randonnée facile de moins de deux heures dont l’accès se fait à partir même de la ville. Le sentier aller-retour fait un peu moins de 5km, la montée est facile et le sommet de la montagne permet d’avoir une belle vue de Banff, la vallée de la rivière Bow et les montagnes environnantes.

Du sommet du mont Tunnel, nous pouvions apercevoir une autre montagne sur laquelle nous avions l’intention de mettre le cap le lendemain : la Sulphur Mountain.

Mont Tunnel
Devant, prochain objectif: le mont Sulphur

Il faut spécifier ici qu’il est possible de monter très facilement la Sulphur Mountain via un téléphérique. C’est d’ailleurs l’une des activités les plus populaires de Banff. On saute dans le téléphérique, et nous voilà au sommet à 2 400 mètres d’altitude, où l’on peut tranquillement siroter un café en admirant le superbe paysage.

Mais le téléphérique n’est pas donné. En haute saison, la montée coûte près de 80$CAN. Il faut parfois réserver à l’avance ou être prêt à faire la file. Et personnellement, j’ai beaucoup plus de plaisir à me trouver au sommet d’une montagne sachant que je l’ai gravi par moi-même…

Mon frère et moi avons donc passé en ricanant devant la longue file de gens attendant leur tour au téléphérique et avons mis le cap sur le sentier menant vers le sommet : une montée de près de 6km.

Mont Sulphur
Pas de téléphérique pour nous!

Même si je me considère quand même plutôt en forme, j’ai eu un peu de difficulté lors des premiers kilomètres. Mon cardio avait un peu de difficulté à s’adapter à l’altitude. Mon frère, marathonien à ses heures, avec beaucoup moins de difficulté que moi mais a gentiment accepté qu’on fasse quelques pauses pour que je reprenne mon souffle.

La montée se fait continuellement et en lacet. Les sentiers sont bien balisés et bien entretenus. L’ascension se fait en forêt, donc il est parfois difficile de percevoir le progrès effectué, jusqu’à ce qu’on arrive à un endroit où les arbres s’éclaircissent pour nous permettre un coup d’œil sur le paysage majestueux.

Mont Sulphur
Petite pause pour admirer le paysage

À partir du kilomètre 3, les sentiers ont commencé à être enneigés. J’avais prévu le coup et mis mes bottes d’hiver, mais la neige glissante a ralenti un peu notre progression. Plus on avançait et plus le sommet me semblait éloigné. Je me suis presque mise à regretter le téléphérique…

Mont Sulphur
De la neige en altitude

Finalement, après un peu moins de deux heures de randonnée, nous sommes arrivés au sommet. Après la quiétude du sentier, la foule de touristes arrivés via le téléphérique nous a un peu désarçonnés. Mais quelle vue spectaculaire. Et quelle fierté d’y être arrivés par nous-mêmes!

Banff
Paysage de carte postale

Comme nous avions encore de l’énergie, nous avons poursuivi notre marche sur la promenade qui mène à la station historique d’études des rayons cosmiques, un kilomètre plus loin (la station a été construite en 1957, à l’occasion de l’année géophysique internationale). Nous aurions pu passer plus de temps à contempler l’importance des rayons cosmiques, mais nous avions une montagne à redescendre.

La descente a été plus rapide que la montée, même si la neige glissante nous a créé quelques difficultés au début. Nous sommes arrivés à notre voiture un peu épuisés, mais il y avait encore une file d’attente au téléphérique, et nous nous sommes une fois de plus félicités de notre décision!

Mont Sulphur

Mont Sulphur :
Altitude : 2 256m
Ascension : 700m
Sentier (aller-retour) : 11km
Accès : Stationnement du Banff Upper Hot Spring

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

One comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.