La fin de semaine dernière, je suis allée explorer le parc des Montagnes Noires de Ripon pour la première fois. En fait, je dois admettre que même si j’habite au sud de la rivière des Outaouais, je n’ai à peu près jamais mis les pieds dans le territoire de la Petite-Nation. Alors quoi de mieux pour remédier à cela que de partir à l’assaut d’une montagne!

Le parc des Montagnes Noires est situé tout près du village de Ripon et a une superficie de 800 acres. Il compte quelques chalets, de même que des sentiers de randonnée pédestre et des sentiers de vélo de montagne.

Le sentier le plus populaire est sans aucun doute celui menant au sommet du mont Grand-Pic. À 426 mètres d’altitude, le Grand-Pic est la plus haute montagne de la région à l’ouest du Mont-Tremblant. Alors il est certain qu’il fallait, moi aussi, que je me rende au sommet.

En route vers Grand-Pic
En route vers le sommet!

J’ai commencé ma randonnée à partir du terrain de stationnement principal (où j’ai payé le frais d’accès au site de 5,75$), puis j’ai suivi le sentier 7 jusqu’au sommet. L’ascension au sommet est tout de même assez facile. Le sentier fait un peu plus d’un kilomètre, l’ascension est graduelle, mais constitue tout de même un bon exercice.

On retrouve un belvédère au sommet, de même que quelques tables de pique-nique. Sans être spectaculaire, la vue est quand même jolie. On voit s’étendre devant nos yeux le paysage forestier de la Petite-Nation et par temps clair, on peut même voir jusqu’au Mont-Tremblant. Un panneau au sommet indique la distance de certains points de repère.

Sommet Grand-Pic
Bel endroit pour un pique-nique

Comme me rendre au sommet ne m’a pris qu’une vingtaine de minutes, j’ai poursuivi ma randonnée. Le sentier 7 fait une boucle en suivant le plateau montagneux avant de redescendre en douceur vers le stationnement. La carte du site indique l’existence d’une tour d’observation, mais celle-ci semblait être en voie de construction lors de mon passage.

Fait intéressant, on retrouve à quelques endroits le long du sentier des blocs granitiques. Ces grosses roches ont été déposées sur la montagne il y a quelques milliers d’années lors de la fonte des glaciers. Ça m’a drôlement rappelé le mont Rigaud plus au sud.

Parc des montagnes noires
Un gros rocher dans la forêt

En tout, ma randonnée a duré près de deux heures. Elle aurait pu être plus courte, mais sans m’en rendre compte j’ai suivi le sentier de vélo de montagne pendant plusieurs minutes, ce qui a rallongé ma randonnée. Mais bon, difficile de se plaindre quand on est dans une si jolie forêt!

Parc des Montagnes Noires
Les Montagnes Noires sont si vertes!

Mon moment préféré de la randonnée? En redescendant vers le stationnement, la forêt, qui semblait jusqu’à ce point être principalement composée d’arbres feuillus bien verts, s’est soudainement faite très différente. Les feuillus ont fait place à de grands pins, et un épais tapis d’aiguilles couvrait le sol. Le contraste a été si saisissant et la forêt était si silencieuse et si jolie que ça m’a rappelé pourquoi j’aimais tant faire de la randonnée!

Parc des Montagnes Noires
Sous les pins

À noter qu’il existe un stationnement tout près du belvédère de Grand-Pic, donc, techniquement, vous pouvez aussi vous rendre au sommet en voiture. Mais, vraiment, pourquoi se priver le plaisir d’une courte et jolie randonnée?

Mont Grand-Pic :
Altitude : 426m
Sentier (boucle): 3,4 km
Accès : Stationnement P2 ou P4

Publicités

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.