Après quelques semaines grises, froides et pluvieuses, le soleil et la chaleur semblent enfin nous donner un petit aperçu de l’été à venir. Et comme aujourd’hui le mercure a grimpé près de la barre des 20 degrés pour la première fois cette année, j’en ai profité pour faire une activité toute printanière : allez observer les oiseaux migrateurs au sanctuaire d’Upper Canada.

Situé sur les rives du fleuve Saint-Laurent, à quelques kilomètres à l’ouest du village d’Ingleside, le sanctuaire me paraissait l’endroit idéal pour profiter de cette journée ensoleillée. J’avais lu avant d’y aller que l’endroit comptait 8 kilomètres de sentier que j’avais bien l’intention de parcourir.

À noter cependant : le sanctuaire compte aussi des terrains de camping, qui ne sont pas tout à fait au même endroit que les sentiers de randonnée (malgré ce qui est indiqué sur Google Maps). Les terrains de camping sont situés sur l’île Morrison, et ne sont accessibles que de mai à octobre. Je pense que j’ai marché près d’une heure sur l’île déserte à la recherche des sentiers avant de réaliser mon erreur. Je ne suis même pas certaine que j’avais le droit d’y être… Cela dit, l’endroit semble magnifique pour faire du camping.

Fleuve Saint-Laurent
À la recherche des sentiers de randonnée…

Une fois que j’ai réalisé mon erreur, je suis revenue au bureau d’accueil du site, près duquel se trouve l’accès aux sentiers de randonnée. Et là, j’ai enfin pu explorer l’endroit à ma guise!

On retrouve quatre sentiers dans le sanctuaire, chacun mettant en valeur en écosystème particulier : le sentier du cèdre et ses cèdres qui servent d’habitat aux cerfs; le sentier de l’érable qui passe par une ancienne érablière; le sentier du carouge et sa forêt mixte; et le sentier du héron bleu qui passe par des terres humides.

Sanctuaire des oisieaux d'Upper Canada
Agréable balade en forêt

On recense plus de 150 espèces d’oiseaux différentes dans le sanctuaire. Des canards, des hiboux, des rapaces, des pics, des hirondelles et j’en passe. Les bernaches sont les vedettes du sanctuaire et s’y arrêtent en grand nombre lors de leur longue migration vers le sud. D’ailleurs, le sanctuaire les nourrit à l’automne ce qui est, paraît-il, un spectacle intéressant à voir.

Sanctuaire des oisieaux d'Upper Canada
Quelques bernarches, les vedettes du sanctuaire

J’aime bien les oiseaux, mais je suis loin d’être une experte dans le domaine. J’ai vu quelques perdrix, des canards, des carouges et quelques autres que je n’ai pas été en mesure d’identifier. J’entendais constamment le martèlement des pic-bois et le cacardement des bernaches. Qu’on soit passionné ou non par les oiseaux, l’endroit est charmant. Les sentiers sont plutôt faciles à suivre et bien entretenus.

Autre aspect intéressant : l’accès au sanctuaire est gratuit et accessible en toutes saisons et à toutes heures de la journée (oui, même la nuit!).

Sanctuaire des oisieaux d'Upper Canada

Bref, c’est un bel endroit où vous arrêter quelques heures si vous visitez la région!

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.