Je l’ai déjà dit, j’adore découvrir de nouveaux sentiers. J’aime particulièrement lorsque ceux-ci me permettent d’être dépaysagée un peu et surtout, m’en apprennent un peu plus sur les paysages qui m’entourent. C’est donc pour ça que j’ai eu un coup de cœur pour le sentier qui m’a permis de découvrir le Garry Fen, près d’Alexandria, dans l’Est ontarien.

Il faut dire que les conditions idéales étaient réunies pour en faire une promenade agréable : température pas trop froide ni trop chaude, peu de moustiques (mais des tonnes de libellules!) et personne d’autre que moi sur le sentier. Et quelques panneaux pour m’en apprendre davantage sur l’écologie, la faune et la flore de l’endroit.

Le Garry Fen est un marais situé dans le bassin versant de la rivière Garry (qui s’écoule à l’ouest d’Alexandria). On retrouve dans le secteur trois lacs : le Mill Pond (situé en plein cœur d’Alexandria), le Middle Lake et le Loch Garry. Quelques sentiers permettent de découvrir ce vaste secteur, mais je me suis concentrée sur le secteur près du Loch Garry et du Garry Fen.

Le Garry Fen à Alexandria
Le Garry Fen

Un fen est un type de marais, qui, comme les tourbières, sont caractérisés par une accumulation de tourbe. Toutefois, contrairement aux tourbières, ces marais sont alimentés en eaux de ruissellement, en faisant donc un lieu riche en minéraux pour différents types de plantes et d’animaux aquatiques.

Le sentier fait près de 5 kilomètres et passe par des secteurs boisés et des secteurs marécageux. Une promenade en bois longe le Garry Fen et permet ainsi de voir la flore particulière qui pousse dans le marais (j’ai pu observer de près quelques plantes carnivores!).

Le sentier du Garry Fen
Joli sentier

Après ma visite de Mer Bleue à Ottawa, j’ai l’impression d’être en train de devenir tranquillement une experte des marécages, marais et tourbières!

Petite note en terminant. Le Loch Garry, situé à côté, est le plus grand lac de l’est ontarien, à l’est du canal Rideau. Il est presque entièrement entouré de chalets, mais il est possible de l’apercevoir à son extrémité ouest.

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

2 comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.