Prescott – Le phare qui a été le site d’une bataille meurtrière

Si vous suivez la route le long du fleuve Saint-Laurent dans le sud-est ontarien, il y a de bonnes chances que vous aperceviez le phare de Windmill Point. Ce phare patrimonial est non seulement reconnu pour ses valeurs architecturales, mais il s’agit aussi du site d’une bataille meurtrière, survenue lors des Rébellions de 1837-1838.

Le phare de Windmill Point a tout d’abord été construit pour servir comme moulin à vent. Construit dans les années 1820, le moulin produisait de la farine destinée à la population locale. En fait, il s’agit d’un des rares exemples de moulin à vent anglais qui existent encore en Ontario aujourd’hui.

Phare de Windmill Point à Prescott
Ancien moulin devenu phare

Lors des Rébellions de 1837-1838, un groupe de Patriotes provenant des États-Unis a tenté une invasion du Canada à Prescott. Ils ont pris contrôle de la pointe du moulin, avec l’espoir que la population locale se révolte à son tour face à la tutelle britannique.

Malheureusement pour eux, la population locale est restée loyale aux Britanniques. Face aux soldats britanniques et aux miliciens locaux, les Patriotes n’ont pas eu le choix de se réfugier au sein du moulin. Pendant quelques jours, ils ont été encerclés par les Britanniques et ont attendu avec impatience une aide des États-Unis qui n’est jamais venue. Lorsque les Britanniques ont finalement obtenu du renfort et de l’artillerie lourde, ils ont bombardé le moulin pendant des heures et les Patriotes ont fini par se rendre.

Portes du phare de Windmill
Les Patriotes se sont réfugiés à l’intérieur du moulin pendant quelques jours

En tout, une quarantaine de personnes ont été tuées dans ce qui sera éventuellement appelé la Bataille du Moulin-à-Vent. Bien que les Rébellions aient échoué à faire tomber la tutelle britannique, elles ont bouleversé la vie politique et ont éventuellement mené, une trentaine d’année plus tard, à la création du Canada.

En 1874, l’ancien moulin a été converti en phare. Il a servi comme phare pendant plus de cent ans, avant d’être désigné comme site historique national en 1979.

Aujourd’hui, l’ancien phare s’impose encore dans le paysage. Difficile d’imaginer que des gens sont morts sur cette pointe tranquille. L’endroit offre une jolie vue sur le fleuve Saint-Laurent et sur la ville américaine d’Ogdensburg, de l’autre côté du fleuve (comme la frontière est encore fermée, c’est le plus près des États-Unis que j’ai été au cours des derniers mois!).

Fleuve Saint-Laurent à Prescott
L’état de New York, de l’autre côté du fleuve

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: