J’ai déjà écrit sur l’église Vor Frelsers ainsi que sur l’église de Grundtvig à Copenhague, mais si vous n’aviez qu’une seule église à visiter dans tout le Danemark, il faut que ce soit la cathédrale de Roskilde. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, non seulement la cathédrale est-elle la nécropole des monarques danois, elle est aussi un reflet des différents styles architecturaux à travers les époques.

J’avais déjà visité la cathédrale lors de mon premier voyage au Danemark, il y a sept ans et ça avait alors été un de mes coups de cœurs. J’avais été renversé par la beauté de son architecture, mais aussi étourdie face à tant d’histoire. J’ai décidé d’y retourner la semaine dernière. Comme Roskilde est située à une quarantaine de minutes en train de Copenhague, ça en fait un endroit idéal pour une escapade d’une journée à l’extérieur de la capitale.

Roskilde3
La magnifique cathédrale gothique de Roskilde

La cathédrale de Roskilde a été bâtie au 12e siècle, bien que des églises aient existé sur le même site à partir du 10e siècle, lorsque Roskilde a été nommée capitale du Danemark. Le roi viking Harold 1er et son fils ont tous deux enterrés sur place, mais il faudra attendre au 15e siècle pour que la cathédrale devienne le mausolée officiel des monarques danois.

Roskilde4
À l’intérieur

En tout, une quarantaine de rois et de reines du Danemark ont été enterrés dans la cathédrale. Pour accueillir leurs tombes, des chapelles ont été rajoutées à la cathédrale gothique originale, chacune étant construite dans un style architectural propre à son époque. De la chapelle de Christian I de style gothique, allant à la chapelle de Frederick V au style néoclassique, en passant par le style renaissance et byzantin, il est impossible de ne pas être impressionné par la grandiosité et la beauté de chacune d’entre elles.

Roskilde1
La chapelle du roi Christian IV, de style renaissance flamand

La cathédrale de Roskilde est si riche en histoire que ça en est presque étourdissant. Dans une chapelle, il est possible de voir un pilier sur lequel on a indiqué la grandeur de plusieurs souverains (dont le tsar Pierre le Grand). Les restes des rois viking, vieux de mille ans, se retrouveraient à l’intérieur des colonnes près de l’autel. Il y a tellement de tombes et de cercueils dans l’église, les chapelles et les cryptes qu’on en vient presque à perdre le fil de l’histoire de la monarchie danoise…

Heureusement, il y a plusieurs panneaux explicatifs (en Danois et en anglais) à travers la cathédrale, pour expliquer un peu l’histoire et l’architecture de ce que l’on observe. Un guide est aussi disponible à l’entrée de la cathédrale (dont l’entrée est payante).

Roskilde2
Chapelle de style néoclassique

Fait intéressant, il est aussi possible de voir une réplique du cercueil dans lequel la présente reine du Danemark, Margareth II, sera inhumée. Le père de cette dernière, le roi Frederick IX a de son côté rompu avec la tradition et demandé à ce que son tombeau soit placé à l’extérieur de la cathédrale, avec vue sur le fjord de Roskilde.

Bref, la cathédrale de Roskilde est un arrêt essentiel si vous vous intéressez à l’histoire et à l’architecture. La plupart des trains partant de Copenhague en direction ouest s’arrête à Roskilde (il y en a 4 à 5 à toutes les heures). La cathédrale est située à une dizaine de minutes à pied de la gare.

Advertisements

Rédigé par Vanessa

Voyageuse dans l'âme, lectrice avide et exploratrice passionnée! Franco-Ontarienne, présentement à Casselman, Ontario.

One comment

Leave a Reply